Ivy à travers les cycles | Placements Mackenzie

Ivy à travers les cycles

À retenir

  • Le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a surclassé son indice de référence au cours des quatre cycles du marché qu’il a traversé depuis son lancement, il y a 25 ans1
  • A procuré des résultats supérieurs, mais avec un niveau de risque de 25 % inférieur2
  • A invariablement affiché des rendements absolus solides lors des marchés haussiers
  • A invariablement procuré une forte protection du capital lors des marchés baissiers

De tout temps, les marchés ont évolué en cycles, passant par des phases de baisses frénétiques et de hausses euphoriques. Parmi les investisseurs, très peu, voire aucun ne réussit à jouer le marché sans se tromper, à se retirer du marché lorsque les cours atteignent leur apogée et à acheter à nouveau lorsqu’ils ont atteint le creux de la vague. En détenant des sociétés qui selon l’équipe Ivy sont de haute qualité, qui dominent leur marché et qui ont été achetées sans trop payer, le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a par le passé réussi à tirer profit de la croissance lors des phases haussières et à limiter les pertes durant les phases baissières. Dans les pages qui suivent, Paul Musson, chef d’équipe des fonds Mackenzie Ivy, explique comment la stratégie employée par le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy lui a permis d’offrir aux investisseurs une croissance à long terme tout au long des cycles boursiers.

Ivy : une stratégie de placement adaptée tant aux marchés haussiers qu’aux marchés baissiers

Sur quelle durée temporelle devrait-on analyser le rendement d’un fonds commun pour déterminer dans quelle mesure un gestionnaire actif a produit des résultats positifs pour les investisseurs? Une analyse portant sur des horizons plus longs peut contribuer à éliminer le caractère aléatoire des résultats relatifs au rendement. Ceci dit, même les résultats sur cinq ans peuvent être trompeurs lorsqu’ils sont utilisés à des fins de comparaison.

Par exemple, l’analyse du rendement d’un fonds d’actions sur cinq ans, en 1999 ou en 2007, nous conduirait à déduire que le gestionnaire de portefeuille est amplement capable de fournir des rendements absolus solides sur une période raisonnable. Il est toutefois tout à fait possible que le gestionnaire de portefeuille ait réussi à obtenir de bons résultats en prenant davantage de risque, ce qui ne se manifeste qu’à la fin d’un marché haussier. À notre avis, c’est ce qui a eu lieu lors du marché baissier du secteur de la technologie, en 2000, et lors de la crise financière de 2008, les rendements solides des années précédentes se transformant alors rapidement en pertes.

L’équipe de placement Ivy estime que pour éviter de tels problèmes il convient d’analyser la performance d’un gestionnaire de portefeuille sur la totalité d’un cycle boursier, d’un pic à l’autre, ou d’un creux à l’autre. Seule une telle analyse permet d’évaluer avec précision dans quelle mesure celui-ci a obtenu de bons résultats pour les investisseurs.

Dans cette optique, nous comparerons dans les pages qui suivent le rendement du Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy à celui de l’indice MSCI Monde au cours des phases haussières et baissières qu’a traversé le fonds depuis son lancement, en 1992. Ce faisant, nous aurons l’occasion de constater que, au cours des quatre cycles boursiers depuis 1992, le fonds a surclassé son indice de référence en prenant bien moins de risque, tel que mesuré par l’écart type lequel quantifie la volatilité des rendements.

Une croissance régulière, conjuguée à une protection contre le risque de baisse

Phase haussière – 1er cycle : Croissance de 13 % pour Ivy comparativement à une croissance de 18 % pour l’indice – du 16 oct. 1992 (lancement) au 24 mars 2000

Line graph of Ivy performance in Cycle 1

Remarque : Le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série A, a été lancé en octobre 1992 et la série F a été lancée en décembre 1999; par conséquent, pour la période avant décembre 1999, nous utilisons les données de rendement de la série A pour évaluer la performance. Source : Morningstar Direct, du 16 oct. 1992 au 24 mars 2000.

  Rendement
  Cumulatif Annualisé
Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F 145,5 % 12,8 %
Indice MSCI Monde RT (net en $ CA) 251,4 % 18,4 %

Offrir une croissance, en évitant le risque

Comme l’illustre le graphique ci-haut, bien que le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy ait procuré un rendement supérieur au cours de certaines périodes, il a été à la traîne de l’indice MSCI Monde RT (net en $ CA) pendant plusieurs années. Certes, nous aurions pu être tentés de modifier notre portefeuille de façon à participer davantage à la hausse du marché, mais la contreperformance du fonds lors de marché haussier, et notamment vers sa fin, était attribuable à notre volonté de ne pas encourir davantage de risque en achetant des sociétés dont les valorisations étaient élevées.

Alors que bon nombre de gestionnaires de fonds investissaient dans des titres TMT (techno, médias et télécoms) dont l’évaluation était élevée, nous avons continué à adhérer à notre stratégie : acheter des titres de sociétés de grande qualité qui se négocient à des prix attrayants, lesquelles semblaient alors n’intéresser que peu d’investisseurs. Résultat de cette démarche, le fonds a été à la traîne de l’indice pendant ses sept premières années d’existence, alors que ce dernier affichait un rendement composé de 18 % par année – ce qui n’a fait plaisir à personne. Ceci dit, le fonds à malgré tout affiché un rendement composé de 13 % par année au cours de cette période, soit un rendement à deux chiffres très intéressant.

Le style de placement adopté par Ivy est donc très exigeant puisque, pendant de longues périodes, le rendement d’un fonds peut n’avoir aucune ressemblance avec celui de l’indice de référence. Ainsi, dans un contexte où le marché progresse lentement mais surement, Ivy devrait procurer des rendements supérieurs. Cependant, dans un marché haussier caractérisé par des rendements à deux chiffres solides, nous nous attendons à ce qu’Ivy soit surclassé par l’indice. Néanmoins, nous nous attendons aussi à obtenir de bons rendements absolus pour les investisseurs, moyennant un niveau de risque bien inférieur – tel que l’illustrent les graphiques ci-après.

Phase baissière – 1er cycle : Ivy gagne 1 % alors que l’indice chute de 45 % – du 24 mars 2000 au 12 mars 2003

Line graph of Ivy performance in Cycle 1

Source : Morningstar Direct, du 24 mars 2000 au 12 mars 2003

  Rendement
  Cumulatif Annualisé
Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F 3,3 % 1,1 %
Indice MSCI Monde RT (net en $ CA) -44,7 % -18,1 %

Une protection contre le risque de baisse

En 2000, les marchés atteignaient de nouveaux sommets et bon nombre d’analystes s’évertuaient à expliquer pourquoi le sentiment haussier se maintiendrait indéfiniment, pourquoi les actions n’étaient pas surévaluées et pourquoi cette fois-ci la situation n’était pas la même. Bien qu’un titre puisse demeurer surévalué pendant plusieurs années, son cours finit inévitablement par se rapprocher de sa valeur intrinsèque. Au cours des trois années qui ont suivi, l’indice a chuté de 45 %, le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy est demeuré stable.

Un aperçu des cycles du marché

Line graph of Ivy performance in Cycle 1

Des résultats supérieurs sur l’ensemble des cycles du marché

1er cycle – De creux à creux : Du 16 octobre 1992 (lancement) au 12 mars 2003

Lorsque les graphiques correspondant aux phases haussières et baissières sont regroupés pour former un cycle du marché complet (1er cycle), on peut constater qu’en ne participant pas entièrement à la baisse du marché et en visant à protéger le capital au moment le plus critique, le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a rapidement rattrapé son retard. En fait, pour la période allant de son lancement, le 16 octobre 1992, au creux atteint par le marché le 12 mars 2003, le fonds affichait une hausse cumulative de 155 %, alors que l’indice avait progressé de 95 %. Ceci correspond à une surperformance annualisée de 2,8 %, obtenue moyennant une volatilité de 30 % inférieure (mesurée par l’écart type) à celle de l’indice

Line graph of Ivy performance in Cycle 1

Source : Morningstar Direct, du 16 octobre 1992 au 12 mai 2003.
Remarque : Le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série A, a été lancé en octobre 1992 et la série F a été lancée en décembre 1999; par conséquent, pour la période avant décembre 1999, nous utilisons les données de rendement de la série A pour évaluer la performance.

  Rendement Écart type
  Cumulatif Annualisé Annualisé
Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F 155,2 % 9,4 % 9,4 %
Indice MSCI Monde RT (net en $ CA) 94,7 % 6,6 % 13,4 %

2e cycle – De sommet à sommet : Du 24 mars 2000 au 20 février 2007

Au cours du 2e cycle, du sommet atteint par le marché le 24 mars 2000, au sommet suivant, le 20 février 2007, le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a progressé de 62 % alors que l’indice n’a progressé que de 1 %. La protection contre le risque de baisse dont bénéficiait le fonds lors de l’éclatement de la bulle des TMT en 2000 est en grande partie à l’origine de cette importante surperformance, engendrant un rendement annualisé de 7 % moyennant une volatilité de 23 % inférieure (mesurée par l’écart type) à celle de l’indice.

Line graph of Ivy performance in Cycle 1

Source : Morningstar Direct, du 24 mars 2000 au 20 février 2007.

  Rendement Écart type
  Cumulatif Annualisé Annualisé
Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F 61,8 % 7,2 % 9,7 %
Indice MSCI Monde RT (net en $ CA) 1,4 % 0,2 % 12,5 %

3e cycle – De creux à creux : Du 12 mars 2003 au 9 mars 2009

Au cours du 3e cycle, du 12 mars 2003 au 9 mars 2009, le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a une fois de plus surclassé l’indice de près de 4 % sur une base annualisée, moyennant une volatilité de 22 % inférieure. Le fonds a tendance à être à la traîne jusqu’au sommet des périodes de marché haussier (procurant cependant des rendements solides), mais il offre aussi en général une protection contre les risques de baisse lorsque les marchés se détériorent

Line graph of Ivy performance in Cycle 1

Source : Morningstar Direct, du 12 mars 2003 au 9 mars 2009.

  Rendement Écart type
  Cumulatif Annualisé Annualisé
Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F 18,7 % 2,9 % 9,5 %
Indice MSCI Monde RT (net en $ CA) -5 % -0,9 % 12,3 %

4e cycle – De sommet à sommet actuel : Du 20 février 2007 au 30 avril 2019

Au cours du 4e cycle, du sommet atteint le 20 février 2007 au 30 avril 2019, le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a une fois de plus surclassé l’indice, moyennant un niveau de volatilité nettement inférieur (de 23 % inférieur à celui de l’indice).

Line graph of Ivy performance since inception

Source : Morningstar Direct, du 20 février 2007 au 30 avril 2019

  Rendement Écart type
  Cumulatif Annualisé Annualisé
Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F 118,5 % 6,6 % 8,7 %
Indice MSCI Monde RT (net en $ CA) 110,8 % 6,3 % 11,3 %

Pour récapituler : rendement depuis le lancement

Pour récapituler, entre le 16 octobre 1992, date de son lancement, et le 30 avril 2019, le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a progressé de 770,5 %, comparativement à 650,7 % pour l’indice. Qui plus est, cette surperformance a été réalisée moyennant un niveau de volatilité nettement inférieur tel que mesuré par l’écart type, 8,9 % pour le fonds comparativement à 11,9 % pour l’indice (soit 25 % moins de risque).

Période complète : Du 16 octobre 1992 au 30 avril 2019

Line graph of Ivy performance since inception

Remarque : Le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série A, a été lancé en octobre 1992 et la série F a été lancée en décembre 1999; par conséquent, pour la période avant décembre 1999, nous utilisons les données de rendement de la série A pour évaluer la performance. Source : Morningstar Direct, du 16 octobre 1992 au 30 avril 2019.

Rendement du fonds et de l’indice
Au 31 décembre 2018
1
an
3
ans
5
ans
10
ans
15
ans
20
ans
Depuis le
lancement 3
Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F 9,9 % 6,4 % 7,8 % 10,2 % 6,8 % 6,6 % 8,5 %
Indice MSCI Monde RT (net en $ CA) 11,7 % 14,1 % 11,8 % 13,0 % 7,1 % 4,4 % 7,9 %
Classement Morningstar par quartile4 2 4 3 3 1 1 1

Fonds d'actions étrangères Mackenzie Ivy

Fonds canadien Mackenzie Ivy

Fonds canadien équilibré Mackenzie Ivy

Catégorie Mackenzie Ivy Européen

Fonds mondial équilibré Mackenzie

Biographies et mises à jour trimestrielles

Notes

1Date de lancement de Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série A : 16 octobre 1992.

2Source : Morningstar Direct. Tel que mesuré par l’écart type du Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série A vs indice MSCI Monde RT du 16 octobre 1992 au 30 avril 2019.

3Le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série A, a été lancé en octobre 1992 et la série F a été lancée en décembre 1999; par conséquent, pour la période avant décembre 1999, nous utilisons les données de rendement de la série A pour évaluer la performance.

4Le classement par quartile provient de Morningstar Research Inc., une firme de recherche indépendante, en fonction de la catégorie Actions mondiales de Morningstar, et reflète le rendement de la série F du Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy pour les périodes de 1, 3, 5, 10, 15 et 20 ans et depuis le lancement (16 octobre 1992) au 30 avril 2019. Les quartiles divisent les données en quatre groupes de tailles égales. Exprimé en termes de rang (1, 2, 3 ou 4), le classement par quartile montre comment un fonds s’est comporté comparativement à d’autres fonds de sa catégorie et est sujet à modification chaque mois. Le nombre de fonds d’actions mondiales auxquels le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F est comparé pour chaque période est comme suit : un an – 2 111 fonds; trois ans – 1 303 fonds; cinq ans – 913 fonds; 10 ans – 445 fonds, 15 ans – 185 fonds; 20 ans – 69 fonds; depuis le lancement – 26 fonds. Source : Morningstar Direct, du 16 octobre 1992 au 30 avril 2019.

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les taux de rendement indiqués correspondent au rendement annuel composé historique total au 30 avril 2019 et tiennent compte des variations de la valeur unitaire et du réinvestissement de toutes les distributions, exclusion faite des frais d’acquisition, frais de rachat, frais de distribution, autres frais accessoires ou impôts sur le revenu payables par tout porteur de titres et qui auraient réduit le rendement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Ce document renferme des renseignements prospectifs reposant sur des prédictions pour l’avenir au 30 avril 2019. Nous ne mettrons pas nécessairement à jour ces renseignements en fonction de changements parvenus après cette date. Les risques et incertitudes peuvent souvent amener les résultats réels à différer de manière importante des renseignements prospectifs ou des attentes. Parmi ces risques, notons entre autres des changements ou la volatilité dans les conditions économiques et politiques, les marchés des valeurs mobilières, les taux d’intérêt et de change, la concurrence, les marchés boursiers, la technologie, la loi ou lorsque des événements catastrophiques surviennent. Ne vous fiez pas indûment aux renseignements prospectifs. Par ailleurs, toute déclaration à l’égard de sociétés ne constitue pas une promotion ou une recommandation d’achat ou de vente d’un titre quelconque.

Le rendement de l’indice ne tient pas compte de l’incidence des frais, commissions et charges payables par les investisseurs dans des produits de placement qui cherchent à répliquer un indice.

Le contenu de cette brochure (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d’assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation.