Commentaire 1T 2019 – Fonds équilibré de durabilité mondiale et d’impact Mackenzie | Placements Mackenzie

Commentaire sur le fonds

Commentaire 1T 2019

Fonds équilibré de durabilité mondiale et d’impact Mackenzie


Aperçu du marché

Pendant le premier trimestre de 2019, les actions ont connu un des trimestres les plus solides de mémoire récente. L’indice MSCI EAEO (brut) a progressé de 12,35 %. Les gains ont été favorisés par les deux plus grandes économies mondiales – l’indice S&P 500 a enregistré une hausse de 13,65 % et l’indice MSCI Chine a grimpé de 17,74 % pendant le trimestre.

Trois principaux moteurs ont soutenu cette reprise des actions. Le premier a été la Fed. Son passage à une position plus conciliante a aidé à assouplir les conditions financières, ce qui a permis aux investisseurs d’avoir plus confiance en la prolongation possible du cycle d’expansion. Le deuxième, les informations communiquées aux médias à propos des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis ont suggéré que de bons progrès sont effectués et qu’une entente pourrait être signée dans un avenir rapproché. Et finalement, les décideurs politiques chinois ont continué d’offrir des mesures de stimulation pour stabiliser et renflouer l’économie. La reprise a aussi atteint l’énergie et les métaux de base. Les prix du pétrole ont augmenté de plus de 30 % et ceux du cuivre ont enregistré des gains de plus de 10 %.

Toutefois, même si les actifs risqués enregistrent une reprise, les données économiques fondamentales partout dans le monde continuent de se détériorer. L’indice des directeurs d’achats du secteur de la fabrication PMI au Japon et en Allemagne est passé pour les deux pays sous la barre de 50 (une donnée inférieure à 50 signifie une contraction); l’indice PMI pour les États-Unis a aussi décéléré. Des sociétés baromètres comme Fedex, Dow et DuPont ont réduit leurs attentes de bénéfices en raison des défis de l’environnement macroéconomique. Le changement de ton de la Fed a provoqué une baisse marquée des rendements des obligations souveraines partout dans les marchés développés et, vers la fin du trimestre, a entraîné une inversion de la courbe de rendements des bons du Trésor à 3 mois et à 10 ans, ce qui s’est produit la dernière fois en 2007.

L’inversion de la courbe de rendement à 3 mois-10 ans a provoqué un bref recul des actions, qui se sont rapidement redressées et ont grimpé vers des niveaux plus élevés. L’inversion de la courbe de rendement a été de courte durée, nous croyons qu’elle ne signale pas nécessairement une fin imminente de l’expansion économique aux États-Unis. Nous pensons que la brève inversion a été semblable à ce qui s’est produit en septembre 1998, lorsque le défaut de paiement de la Russie et la faiblesse à l’étranger ont entraîné une inversion de courte durée. De fait, les marchés étrangers ont commencé à fléchir depuis le milieu de 2018. Toutefois, il n’y a actuellement aucun signe convaincant de l’atteinte d’un niveau plancher. Cela dit, la publication des données de l’indice manufacturier de la Chine pour mars qui a dépassé la barre de 50 a constitué un point positif.

Pour les marchés boursiers mondiaux, mesurés par l’indice MSCI Monde Tous pays, les secteurs les plus performants pendant le premier trimestre de 2019 ont été la technologie de l’information et les fiducies de placement immobilier. Les données fondamentales pour le secteur de la technologie ont été au mieux mitigées, car le secteur des semiconducteurs continue de subir un ralentissement cyclique. Toutefois, les investisseurs ont semblé ignorer ce cycle baissier en prévision d’une hausse éventuelle. Les fiducies de placement immobilier ont enregistré une bonne performance en raison de leurs caractéristiques semblables à celles des obligations. Les secteurs les plus faibles pendant le premier trimestre de 2019 ont été les soins de santé et les services financiers. Les soins de santé ont été affectés par la rhétorique populiste en hausse chez les politiciens des deux camps à Washington, tandis que les services financiers ont été touchés par les préoccupations liées à l’aplatissement et l’inversion des courbes de rendement.

Commentaire sur le fonds

Les placements en actions du Fonds équilibré de durabilité mondiale et d’impact Mackenzie ont tiré de l’arrière par rapport à l’indice de référence pendant le trimestre principalement en raison d’une deuxième moitié de mars difficile. Des problèmes idiosyncrasiques se sont posés pendant quelques séances de négociation et ont frappé très durement quelques-unes de nos positions. Nous estimons que certains reculs ont été exagérés et nous attendons à une reprise au cours des mois à venir. Selon nous, le portefeuille est bien positionné. Nous continuons d’avoir confiance en ses perspectives de surperformance.

Les secteurs des services financiers et des services publics ont le plus nui au rendement pendant le trimestre. Les actions bancaires ont été durement touchées par l’aplatissement et l’inversion de la courbe de rendement. Le Fonds a aussi eu un problème idiosyncrasique avec les actions de Swedbank en baisse de 30 % en raison d’allégations que la banque a facilité le blanchiment d’argent dans ses succursales d’Estonie il y a plusieurs années. Nous croyons que Swedbank a déjà resserré ses procédures de blanchiment d’argent au cours des dernières années, et que les répercussions découlant de ces difficultés passées devraient être contenues.

Le secteur des services de communication a le plus contribué à la performance relative, avec Facebook en hausse de 27 % pendant le trimestre. Spark Therapeutics a aussi apporté une importante contribution, car la société a consenti à être acquise par Roche avec une prime substantielle.

Le Fonds a ajouté plusieurs nouvelles positions. Deux d’entre elles, Continental AG et TE Connectivity, sont liées à l’automobile, car nous avons tenté de nous positionner pour une reprise potentielle dans ce secteur. Continental AG se négocie à une faible évaluation malgré sa position solide pour saisir une part croissante des pièces pour les véhicules électriques. TE Connectivity devrait connaître une augmentation de sa nomenclature par véhicule au fur et à mesure que le secteur adopte plus de technologie et de capteurs. Ces achats ont été en partie financés par la vente de Hyundai Motor Company.

Le Fonds a aussi ajouté une position dans Apple Inc. après que la société a réduit ses lignes directrices en raison de ventes décevantes en Chine. Nous étions prudents à propos de la stratégie de prix d’Apple et estimions que cette révision à la baisse était largement le reflet des répercussions de cette stratégie de prix imparfaite. Toutefois, Apple est toujours une société de grande qualité avec une clientèle fidèle qui devrait, selon nous, générer des flux de trésorerie libres solides et stables pour la société. Micron Technology a aussi été ajoutée au portefeuille. Micron est une société américaine qui œuvre dans la conception et la construction d’ordinateurs, de semiconducteurs et autres produits. Dans les soins de santé, nous avons ajouté deux positions, soit Covetrus Inc. et Neurocrine Biosciences. Covetrus est une société détachée de Henry Schein Inc. et est un fournisseur de technologie et de services de santé animale. Nous croyons qu’il existe un grand potentiel de croissance dans la santé animale et la société détachée fera en sorte que la gestion soit plus ciblée. Neurocrine Biosciences est une société biopharmaceutique qui se concentre sur les maladies neuropsychiatriques, neuroinflammatoires et neurodégénératives.

FAITS SAILLANTS ESG

Nous avons lancé un engagement pour Cemex du Mexique il y a un certain temps. Récemment, nos efforts d’engagement ont été récompensés avec l’annonce par la société qu’elle nommera une femme à son conseil en 2019. La société a aussi divulgué des renseignements ESG lors de sa journée des marchés des capitaux. Il s’agit de deux demandes particulières de notre équipe ESG.

Rockefeller Asset Management a déposé conjointement une résolution d’actionnaires pour demander la divulgation des politiques et procédures de Comcast, ses paiements de lobbying directs et indirects. Comcast a annoncé qu’elle apporterait plusieurs changements y compris son départ du American Legislative Exchange Council (ALEC), la divulgation des noms de ses associations commerciales prédominantes, la nouvelle conception de sa page Web qui présente sa politique en matière d’activités politiques et des divulgations pour la rendre plus facile à trouver.

Le rendement total des actions de Swedbank est de -25 % depuis le milieu de février, lorsque les rapports des médias ont révélé des transactions de blanchiment d’argent effectué par le volet des activités en Estonie de Swedbank de 2009 à 2016. Nous continuons de détenir les actions, car nous croyons qu’elles présentent une valeur intéressante à huit fois les bénéfices et un rendement de dividende de plus de 9 %. Il s’agit d’une société bien capitalisée avec une bonne rentabilité. De plus, nous estimons que la banque dispose du coussin financier pour rembourser les coûts liés aux amendes réglementaires, aux litiges et à la conformité découlant du scandale de la lutte contre le blanchiment d’argent. Cela dit, les manchettes négatives se poursuivent. D’un point de vue ESG, nous croyons que l’analyse fondamentale intégrée ESG combinée à des pratiques financières actives peut offrir des résultats à long terme pour nos clients. Notre objectif est de bâtir un cercle vertueux de création de valeur pour les actionnaires tout en améliorant l’empreinte ESG de la société. Pour ce qui est de Swedbank, nous avons des préoccupations liées à la structure de gouvernance et envisageons un engagement collectif avec la direction. L’objectif est d’améliorer la structure de gouvernance de Swedbank, en visant à s’assurer que des freins et contrepoids adéquats sont en place.

PERSPECTIVES 2T19

Sur le plan macroéconomique, nous continuons de croire que l’économie devrait décélérer vers la tendance, mais évitera une récession en 2019, tandis que l’économie mondiale, stimulée par les efforts de reflation de la Chine, connaîtra une meilleure croissance pendant le deuxième semestre de 2019. Ainsi, nous estimons que le marché comporte toujours un potentiel de hausse. Toutefois, étant donné les gains solides du premier trimestre, nous croyons en la possibilité que le gros des rendements potentiels pour 2019 ait été atteint.

Après les gains solides du premier trimestre, nous pensons que les actions devraient subir une étape de consolidation et un repli est également possible. La période de publication des résultats en avril et en mai devrait être au mieux mitigée, car l’économie américaine ralentit, tandis que les économies d’outre-mer n’ont pas encore atteint un plancher. Nous avons aussi observé, historiquement, que les reprises depuis les corrections profondes des marchés boursiers sont toujours suivies d’un autre recul. Il est difficile de trouver des raisons pour lesquelles le cycle actuel sera différent des précédents. Cela dit, nous ne nous attendons pas à ce que les marchés se rapprochent des planchers de décembre 2018, en raison du changement de ton par la Fed, qui devrait soutenir le sentiment et prolonger l’expansion économique.

En plus de la publication des résultats des sociétés, nous croyons que la résolution du différend entre les États-Unis et la Chine pourrait aussi propulser le marché. Même si les investisseurs s’attendent à une entente commerciale, l’élimination rapide des tarifs existants serait aussi favorable. Bref, notre point de vue à court terme est neutre, mais nous nous attendons toujours à ce que le marché finisse l’année en hausse. 

Pendant les montagnes russes dans les marchés des deux derniers trimestres, la rotation sectorielle a plus compté que les sélections de titres.

Pour ce qui est des trimestres à venir, nous trouvons de la valeur intéressante dans le secteur des services financiers et les titres liés à l’automobile. Les banques américaines possèdent les positions en capital les plus solides des presque 80 dernières années. Les banques européennes de qualité semblent avoir des montants sains de capital excédentaire et des rendements de dividendes élevés. Ainsi, nous avons continué de surpondérer les services financiers et d’augmenter notre exposition à l’automobile. Nous croyons également que la sélection d’actions commence à avoir plus d’impact que la rotation sectorielle descendante. Nous continuerons de rechercher ce que nous estimons être des actions sous-évaluées et d’être patients, tandis que les marchés sont aux prises avec des signaux contradictoires dans ce cycle d’expansion prolongé.

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les taux de rendement indiqués correspondent au rendement annuel composé historique total au 31 mars 2019 et tiennent compte des variations de la valeur unitaire et du réinvestissement de toutes les distributions, exclusion faite des frais d’acquisition, frais de rachat, frais de distribution, autres frais accessoires ou impôts sur le revenu payables par tout investisseur et qui auraient réduit le rendement. Les fonds communs ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Le rendement de l’indice ne tient pas compte de l’incidence des frais, commissions et charges payables par les investisseurs dans des produits de placement qui cherchent à reproduire un indice.

Dans la mesure où le fonds a recours à une couverture de risque de change, le rendement est exprimé dans la devise du pays étranger et la couverture procurera au fonds des rendements qui correspondent approximativement à ceux obtenus par un investisseur à l'étranger qui effectue des placements dans sa devise locale.

Ce document renferme des renseignements prospectifs fondés sur des prévisions d’événements futurs au 31 mars 2019. Nous ne mettrons pas nécessairement à jour ces renseignements en fonction de changements parvenus après cette date. Les risques et incertitudes peuvent souvent amener les résultats réels à différer de manière importante des renseignements prospectifs ou des attentes. Parmi ces risques, notons, entre autres, des changements ou la volatilité dans les conditions économiques et politiques, les marchés des valeurs mobilières, les taux d’intérêt et de change, la concurrence, les marchés boursiers, la technologie, la loi ou lorsque des événements catastrophiques surviennent. Ne vous fiez pas indûment aux renseignements prospectifs. Par ailleurs, toute déclaration à l’égard de sociétés ne constitue pas une promotion ou une recommandation d’achat ou de vente d’un titre quelconque.

Le contenu de ce commentaire (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d’assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation.

Les présents renseignements sont offerts en réponse à votre demande particulière, à titre informatif seulement. Même si les renseignements fournis ont été soigneusement revus, Rockefeller Capital Management n’assume aucune responsabilité en cas de pertes directes ou indirectes découlant de l’application des renseignements fournis. Les rendements antérieurs ne garantissent aucunement les résultats futurs et aucune stratégie de placement ne peut garantir un profit ou une protection contre les pertes. Les références aux sociétés sont offertes à titre indicatif seulement et ne doivent pas être considérées comme un conseil en placement, ou une recommandation quant à l’achat, la vente ou la détention d’un titre.  Certains renseignements contenus aux présentes peuvent constituer des « déclarations prospectives », être obtenues de sources tierces que Rockefeller Capital Management juge fiable, ou s’en fonder. Aucune promesse ou garantie n’est donnée quant à la précision et l’exhaustivité de telles déclarations, et les événements et les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux mentionnés ou évoqués. Les opinions et les analyses offertes constituent le jugement de Rockefeller Capital Management et sont sujettes à changement sans préavis.  Ces renseignements ne peuvent être copiés, reproduits ni distribués sans le consentement écrit préalable de Rockefeller Capital Management.  Rockefeller Capital Management est le nom commercial de Rockefeller Capital Management L.P. et de ses sociétés affiliées. Les conseils en placement, la gestion de l’actif et les activités fiduciaires sont effectuées par les associés suivants de Rockefeller Capital Management : Rockefeller & Co. LLC, Rockefeller Trust Company, N.A. et The Rockefeller Trust Company (Delaware), le cas échéant.