Perspectives sur le fonds : Les entreprises perturbatrices créent des occasions avantageuses | Placements Mackenzie

Perspectives sur le fonds : Les entreprises perturbatrices créent des occasions avantageuses


Sommaire

L’équipe Mackenzie Cundill trouve des façons de faire de l’argent grâce aux actions perturbatrices dans le domaine de la transformation numérique. La plupart des investisseurs reconnaissent Amazon, Netflix et Tesla en tant que sociétés perturbatrices dans les secteurs du commerce de détail, du divertissement et de l’automobile, respectivement. Toutefois, vous ne trouverez pas ces sociétés dans le portefeuille Cundill, en raison de leurs évaluations très élevées et parfois exorbitantes. L’équipe recherche plutôt une excellente valeur dans les sociétés moins connues qui mènent la charge dans le domaine naissant, mais aux effets profondément perturbateurs, de la numérisation des procédés industriels.

Les entreprises perturbatrices mondiales offrent des occasions d’investissement

Le Japon offre à l’équipe plusieurs occasions de placement dans des entreprises perturbatrices mondiales, à des évaluations fortement escomptées. Nous croyons que les investisseurs négligent actuellement les innovateurs perturbateurs, comme deux de nos titres en portefeuille, soit Mitsubishi Electric Corporation (Mitsubishi)1 et Hitachi, Ltd. (Hitachi)2, et ainsi ne font pas grimper les évaluations. Nous sommes convaincus que les investisseurs reconnaîtront bientôt que ces conglomérats multinationaux constituent des moteurs clés de ce qui est souvent appelé la quatrième révolution industrielle. Ces entreprises perturbatrices possèdent une exposition importante aux thèmes de croissance à long terme, dont l’Internet des objets. Le marché met l’accent sur le ralentissement cyclique à court terme. Nous croyons toutefois que les évaluations actuelles de ces sociétés compensent plus que ces difficultés à court terme. À plus long terme, ces titres en portefeuille de Cundill, dont il est question ci-dessous, devraient continuer de bénéficier d’une pénétration élevée des marchés entraînée par leur leadership mondial et leur concurrence limitée.

Mitsubishi

Source : Bloomberg, 1er janvier 2018 – 21 mars 2019

Mitsubishi est un des plus importants fournisseurs d’équipement d’automatisation d’usines et un des trois principaux joueurs dans la plupart des catégories. La quatrième révolution industrielle est entraînée par le besoin de réduire les coûts de main-d’oeuvre et de production (qui augmentent partout dans le monde, y compris en Chine), ainsi que les déchets de matière première, et en même temps, d’améliorer la qualité des produits. L’Internet des objets constitue une application idéale pour l’automatisation des usines, un des premiers secteurs à tirer avantage de cette technologie. Mitsubishi fournit les cerveaux de l’usine avec une position de premier plan dans le matériel (contrôleurs logiques programmables) et le logiciel appelé e-F@ctory. Ce logiciel intègre l’atelier de l’usine et le service de technologie de l’information, ce qui permet une analyse de la production en temps réel, une prévision et une prévention des temps d’arrêt ainsi qu’une réduction des coûts de développement. Mitsubishi se sert aussi de l’intelligence artificielle par le biais de la technologie Maisart qui aide à améliorer les rendements et les taux d’utilisation en analysant les données de production en temps réel et en partageant les résultats entre toutes les machines afin qu’elles puissent apprendre les unes des autres. Dans l’ensemble, Mitsubishi bénéficie de son empreinte mondiale et de son exposition diversifiée à de nombreux marchés. Son équipement remarquablement volatil peut se trouver dans des fonderies de semiconducteurs, des usines d’aliments et de boissons, des usines de montage d’automobiles et dans toutes les parties de la chaîne d’approvisionnement des téléphones intelligents.

Hitachi

Source : Bloomberg, 9 décembre 2014 – 11 mars 2019

Hitachi est une des sociétés de conseils de technologie de l’information chef de file du Japon. Ces clients comprennent des sociétés japonaises et mondiales dans des secteurs allant de la fabrication aux soins en santé en passant par les services bancaires et l’infrastructure. Hitachi est aussi un joueur de premier plan dans l’Internet des objets, avec sa plateforme Lumada qui offre une solution « intelligente » de bout en bout complète pour la collecte, l’analyse et la conservation des données recueillies sur le terrain. La société constitue ainsi un excellent choix pour les sociétés qui cherchent une technologie d’Internet des objets de premier plan pour aider à améliorer et à rationaliser les efficiences, mais qui ne disposent pas des ressources pour mettre en oeuvre une solution à l’interne. La plateforme de Lumada est actuellement utilisée par des sociétés oeuvrant dans la gestion d’immeubles et du transport, la sécurité et le secteur de l’énergie, y compris différentes administrations locales. À long terme, nous croyons qu’Hitachi bénéficiera de la montée des villes « intelligentes » pour lesquelles les données relatives à l’infrastructure, au transport et aux véhicules, aux réseaux électriques, etc. sont recueillies en temps réel et utilisées pour optimiser le transport et la consommation d’énergie.

Conclusion

L’équipe Mackenzie Cundill est toujours à la recherche d’actions en disgrâce qui possèdent un catalyseur pour entraîner les cours des actions en hausse dans un horizon temporel de trois à cinq ans. Nous croyons qu’Hitachi et Mitsubishi sont négligées par les investisseurs qui les considèrent peut-être comme de vieilles industrielles.

Pour de plus amples renseignements au sujet des occasions de valeur de Cundill, veuillez communiquer avec votre conseiller.

1 Mitsubishi Electric Corporation est un titre en portefeuille du Fonds de valeur Mackenzie Cundill et de la Catégorie Mackenzie Cundill Valeur

2 Hitachi, Ltd. est un titre en portefeuille du Fonds de valeur Mackenzie Cundill, de la Catégorie Mackenzie Cundill Valeur, du Fonds canadien sécurité Mackenzie Cundill, de la Catégorie Mackenzie Cundill Canadien sécurité et du Fonds canadien équilibré Mackenzie Cundill

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement passé ne donne pas forcément une indication du rendement futur. Le contenu de ce document (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d'assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation. Ce document pourrait renfermer des renseignements prospectifs qui décrivent nos attentes actuelles ou nos prédictions pour l’avenir ou celles de tiers. Les renseignements prospectifs sont, de par leur nature, assujettis, entre autres, à des risques, incertitudes et hypothèses qui peuvent modifier de façon importante les résultats réels qui ont été énoncés aux présentes. Ces risques, incertitudes et hypothèses comprennent, mais sans s’y limiter, les conditions générales économiques, politiques et des marchés, les taux d'intérêt et de change, la volatilité des marchés boursiers et financiers, la concurrence commerciale, les changements technologiques, les changements sur le plan de la réglementation gouvernementale, les changements au chapitre des lois fiscales, les poursuites judiciaires ou réglementaires inattendues et les catastrophes. Il est conseillé au lecteur de peser soigneusement ces considérations, ainsi que d’autres facteurs, et de ne pas se fier indûment à des renseignements prospectifs. Tout renseignement prospectif présenté dans le présent document n’est valable qu’en date du 11 mars 2019. Le lecteur ne doit pas s’attendre à ce que ces renseignements soient mis à jour, complétés ou révisés en raison de nouveaux renseignements, de nouvelles circonstances, d’événements futurs ou autre.