Perspectives sur les marchés : Obligations indexées sur l’inflation | Placements Mackenzie

Perspectives sur les marchés : Obligations indexées sur l’inflation


L'inflation – un risque important pour les portefeuille de titres à revenu fixe de base

Investir dans les obligations traditionnelles ou obligations à rendement nominal, qui paient un coupon fixe et atteignent leur valeur nominale à l'échéance, comporte le risque que l'inflation amoindrisse le pouvoir d'achat de l'intérêt et du capital au fil du temps. Les obligations indexées sur l'inflation offrent une protection contre ce risque en indexant l'intérêt et le capital aux taux d'inflation en vigueur pendant leur durée.


Comparer les obligations à rendement nominal aux obligations indexées sur l'inflation

  OBLIGATION À RENDEMENT NOMINAL OBLIGATION INDEXÉE SUR L'INFLATION
Paiement semestriel Paiement fixe – coupon établi Paiement variable – le taux de coupon établi est appliqué à la valeur du principal ajustée en fonction de l'inflation
Montant du coupon Le coupon est plus élevé que celui d'une obligation indexée sur l'inflation parce qu'il est constitué d'un rendement réel et d'un montant d'inflation estimé Le coupon est moins élevé parce qu'elle paie un rendement réel plus (ou moins) l'inflation constatée pendant la durée de l'obligation
Montant du principal à l'échéance

Fixe à la valeur nominale

Valeur du capital ajustée en fonction de l'inflation. Le capital à l'échéance peut être plus élevé que la valeur nominale mais pas moins élevé en raison du « plancher de déflation » établi à la valeur nominale
Cours du marché Variable Variable – Comparativement aux obligations à rendement nominal a long terme ayant des échéances semblables, les obligations indexées sur l'inflation sont légèrement moins volatiles parce qu'elles réagissent davantage aux variations des rendements réels qu'à celles des taux d'intérêt

Nominal Bond and Inflation-Linked Bond Chart

En quoi consiste le rendement réel?

Le rendement réel est le rendement obligataire nominal moins le taux d'inflation.

Que procure une obligation à rendement nominal? Un rendement réel variable mais des paiements constants.

Que procure une obligation indexée sur l'inflation? Un rendement réel constant mais des paiements variables.

Comment les obligations indexées sur l'inflation fonctionnent-elles?

Exemple :
Obligation indexée sur l'inflation à 20 ans, valeur nominale de 1 000 $, coupon de 2,8 % (1,4 % semestriellement), IPC annuel 4,5 % (2,25 % semestriellement).

Premier paiement :

1. Calculer le capital indexé selon l'inflation : 1 000 $ × 1,0225 % = 1 022,50 $

2. Appliquer le taux du coupon au capital indexé selon l'inflation : 1 022,50 $ × 1,4 % = 14,32 $

Comment calculer le rendement à l'échéance à la fin de la première année :

1. Utiliser les paiements d'intérêts réels et la valeur du capital corrigée de l'inflation

(14,32 $ + 14,63 $)   =  Rendement à l'échéance de 2,8 %
(1 022,50 $ × 1,0225)

Quels seraient le capital indexé selon l'inflation, la valeur réelle du capital et le dernier paiement d'intérêt si le taux d'inflation était de 4,5 % pendant 20 ans?

1. Capital indexé selon l'inflation après 20 ans : 2 435,19 $

2. Valeur réelle du capital après 20 ans : 1 000,00 $

3. Dernier paiement d'intérêt (2 435,19 $ x 1,4 %) : 34,09 $

Comment les obligations indexées sur l'inflation fonctionnent-elles?

Point mort d'inflation = Rendement sur une obligation (à rendement nominal) à coupon fixe Rendement sur une obligation indexée sur l'inflation

Pourquoi le point mort d'inflation est-il important?

Le point mort d'inflation est une estimation du taux d'inflation nécessaire pour qu'il revienne au même de détenir une obligation indexée sur l'inflation ou une obligation à rendement nominal.

Si le taux d'inflation attendu est supérieur au point mort d'inflation, il pourrait être avantageux pour les investisseurs d'envisager les obligations indexées sur l'inflation.

Si le taux d'inflation attendu est inférieur au point mort d'inflation, les obligations à rendement nominal sont probablement une meilleure option.

En quoi consiste le rendement « réel » ?

Rendement réel = Rendement obligataire nominal - taux d'inflation

Quel est le lien entre « rendement réel » et « point mort d'inflation » ?

Le « point mort d'inflation » utilise les rendements constatés pour calculer un taux d'inflation implicite alors que le « rendement réel » est estimé en utilisant les rendements obligataires nominaux et un taux d'inflation historique (les estimations de IPC en temps réel ne sont pas disponibles).

Un examen plus approfondi

Nous comparons ci-après une obligation du Trésor américain (obligation à rendement nominal) et une obligation américaine indexée sur l'inflation. Ces deux obligations ont été émises au cours de l'été 2009. La ligne bleue indique le cours du marché de chacune de ces obligations. Au cours des neuf années qui ont suivi leur émission, ces deux obligations ont été confrontées à une volatilité des prix.

La ligne orange indique le capital ajusté en fonction de l'inflation pour les deux obligations, permettant de relever une différence essentielle. La valeur ajustée en fonction de l'inflation du capital de l'obligation à rendement nominal a reculé pendant la durée de vie de l'obligation, démontrant la perte de pouvoir d'achat en dépit d'un contexte d'inflation très clément. Comparons cela à la hausse du capital ajusté en fonction de l'inflation de l'obligation indexée sur l'inflation laquelle, en dépit d'une hausse en termes nominaux, est demeurée inchangée en termes réels.

La ligne grise sur le graphique de l'obligation indexée sur l'inflation illustre sa valeur marchande. La valeur marchande de l'obligation indexée sur l'inflation est calculée en multipliant le cours du marché par la valeur du capital ajustée en fonction de l'inflation. La valeur marchande d'une obligation indexée sur l'inflation est le prix de règlement pour les transactions effectuées après l'émission et avant l'échéance. Malgré la présence d'un certain niveau de volatilité, la valeur marchande de l'obligation indexée sur l'inflation est moins volatile que le cours du marché de l'obligation à rendement nominal et de l'obligation indexée sur l'inflation.

L'intérêt payé sur l'obligation à rendement nominal ne change pas en termes nominaux mais diminue en termes réels alors que l'intérêt payé sur l'obligation indexée sur l'inflation augmente en termes nominaux mais demeure inchangé en termes réels. Élément important, le coupon établi de l'obligation à rendement nominal est plus élevé que celui de l'obligation indexée sur l'inflation, parce que son coupon combine le rendement réel et une indemnisation pour l'impact prévu de l'inflation pendant la durée de vie de l'obligation. Le flux de paiements de l'obligation indexée sur l'inflation est constitué d'un rendement réel auquel vient s'ajouter la taux d'inflation réel (mais en glissement) – qui est l'IPC global.

Graph
Source : Bloomberg du 21 août 2009 au 20 juillet 2018.

Comment et quant utiliser les obligations indexées sur l'inflation au sein d'un portefeuille

Les obligations indexées sur l'inflation sont en général considérées comme un élément de base d'un portefeuille de titres à revenu fixe. Leur cote de crédit est en général la même que celle d'obligations émises par des gouvernements ayant la même échéance. Cependant, alors que les obligations à rendement nominal présentent une corrélation négative avec l'inflation, les obligations indexées sur l'inflation peuvent prendre de la valeur en période de forte inflation ou de hausse de l'inflation. Tout comme les obligations à rendement nominal, les obligations indexées sur l'inflation sont assorties d'un risque lié à la duration. Au Canada, le marché des obligations indexées sur l'inflation est un marché de longue duration car les obligations ont des échéances de 10 ans ou plus. Ainsi, parfois, détenir ou établir une exposition aux obligations indexées sur l'inflation peut contribuer à diversifier un portefeuille de titres à revenu fixe de base. Le contraire est également vrai : détenir des obligations traditionnelles ou des obligations à rendement nominal peut procurer une meilleure expérience en placement. Le tableau suivant démontre comment l'exposition aux obligations indexées sur l'inflation peut être ajustée en fonction du contexte économique.

  ATTENTES RELATIVES À LA CROISSANCE
ATTENTES RELATIVES À L'INFLATION
  Faibles/En recul Élevées/En hausse
Élevées/En hausse

Titres obligataires de base

  • Les taux directeurs devraient demeurer stables
  • Les obligations indexées sur l'inflation devraient réaliser des rendements supérieurs du fait que le capital et les paiements d'intérêt s'ajustent à la hausse avec l'inflation

Titres obligataires de base

  • Une hausse des taux directeurs est probable
  • Les obligations indexées sur l'inflation devraient réaliser des rendements nettement supérieurs mais l'impact de la duration sera probablement négatif pour les obligations indexées sur l'inflation et les obligations à rendement nominal
Faibles/En recul

Titres obligataires de base

  • Les taux directeurs pourraient chuter
  • Les obligations indexées sur l'inflation devraient afficher des résultats inférieurs en partie en raison de leur coupon moins élevé

Titres obligataires de base

  • Les taux directeurs devraient demeurer stables
  • Les obligations indexées sur l'inflation devraient réaliser des rendements nettement inférieurs en raison de leur coupon moins élevé; l'impact de la duration sera probablement négatif pour les obligations indexées sur l'inflation et les obligations à rendement nominal

Les obligations indexées sur l'inflation à l'oeuvre

Le graphique ci-après présente le rendement annuel des obligations indexées sur l'inflation au Canada et aux États-Unis. Il présente également le rendement annuel de l'indice obligataire universel FTSE afin de mettre en perspective le rendement relatif. L'évolution du rendement réel, les taux d'inflation, les perspectives économiques et, dans une moindre mesure, les problèmes de liquidité et la valeur relative, peuvent avoir un impact sur le rendement des obligations indexées sur l'inflation. En 2008, par exemple, les obligations indexées sur l'inflation ont dégagé des rendement inférieurs aux obligations à rendement nominal, principalement en raison de préoccupations en matière de liquidité – bien que les inquiétudes concernant une déflation aient également contribué à la situation. En 2011, le Comité fédéral de l'open market annonçait son premier programme d'assouplissement quantitatif consistant en l'achat de 600 milliards $ d'obligations à une époque où le baril de pétrole coûtait plus de 100 $. Les anticipations d'inflation ont augmenté et les obligations indexées sur l'inflation ont gagné du terrain. En 2013, nous traversions le fameux épisode du « taper tantrum ». Après quatre années de rendement solide, les obligations indexées sur l'inflation coûtaient maintenant cher et étaient moins attrayantes que les obligations à rendement nominal. La menace d'une hausse des taux directeurs et un faible taux d'inflation ont entraîné les rendement réels à la hausse et le prix des obligations indexées sur l'inflation à la baisse.

Graph
Source : Morningstar Direct, de 2006 à 2017 et depuis le début de 2018 au 30 juin

Obligations indexées sur l'inflation : différences entre Canada et États-Unis.

  OBLIGATIONS À RENDEMENT RÉEL (ORR) TITRES DU TRÉSOR PROTÉGÉS
CONTRE L'INFLATION (TIPS)
Pays émetteur Canada É.-U.
Mesure de l'inflation IPC global (déclaré mensuellement, interpolation quotidienne) IPC global (déclaré mensuellement, interpolation quotidienne)
Terme à l'échéance 20 - 30 ans (risque lié à la duration plus élevé) 5, 10 et 30 ans (plus de possibilités de déterminer le profil de duration)
Taille du marché et occasion 77 milliards $ 1,35 billion $

Une exposition aux obligations indexées sur l'inflation par le biais des produits à revenu fixe activement gérés de Mackenzie :

L'équipe des placements à revenu fixe Mackenzie élaborera et intégrera une exposition aux obligations indexées sur l'inflation, dont les ORR et les TIPS, lorsque ces titres semblent offrir une bonne valeur relative et lorsque les facteurs économiques semblent favorables. Les fonds qui cherchent d'ordinaire à établir une exposition aux obligations indexées sur l'inflation sont les fonds à revenu fixe « de base » et « de base plus » de Mackenzie, dont le Fonds d'obligations stratégique Mackenzie, le Fonds canadien d'obligations Mackenzie et la gamme de fonds tactiques mondiaux (Fonds d'obligations tactique mondial Mackenzie, Fonds d'obligations de catégorie investissement tactique mondial Mackenzie, Fonds d'obligations tactique mondial en dollars US Mackenzie. Les obligations indexées sur l'inflation seront probablement intégrées, lorsque cela est pertinent, dans certains FNB de revenu fixe activement gérés de Mackenzie, dont le FNB de revenu fixe mondial de base plus Mackenzie (MGB) et le FNB de revenu fixe canadien de base plus Mackenzie (MKB).

Vous recherchez une exposition pure?

Pour les décideurs actifs qui souhaitent intégrer les obligations indexées sur l'inflation à un portefeuille diversifié de titres à revenu fixe, Mackenzie offre le FINB TIPS américains Mackenzie (couvert en $ CA) (QTIP). QTIP est un FNB à gestion passive qui investit quasi exclusivement dans des obligations américaines indexées sur l'inflation dont les échéances varient entre 1 an et plus de 25 ans. QTIP suit un indice d'obligations indexées sur l'inflation élargi fourni par Solactive, société basée à Francfort. QTIP, qui investit dans plus de 37 TIPS américains distincts, a une duration d'environ 7,5 ans, son échéance moyenne pondérée étant d'environ 8,5 années.

 

RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS. Aucune partie des renseignements contenus aux présentes ne peut être reproduite ou distribuée au public, car ces renseignements ne sont pas conformes aux normes applicables sur les communications de vente à l’intention des investisseurs. Mackenzie ne sera tenue aucunement responsable de tout conseiller qui communiquera ces renseignements aux investisseurs.

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’invest

Ce document renferme des renseignements prospectifs fondés sur des prévisions d’événements futurs au 30 juin 2018. Corporation Financière Mackenzie ne mettra pas nécessairement à jour ces renseignements en fonction de changements parvenus après cette date. Les énoncés prospectifs ne garantissent en rien les rendements futurs, et les risques et incertitudes peuvent souvent amener les résultats réels à différer de manière importante des renseignements prospectifs ou des attentes. Parmi ces risques, notons, entre autres, des changements ou la volatilité dans les conditions économiques et politiques, les marchés des valeurs mobilières, les taux d’intérêt et de change, la concurrence, les marchés boursiers, la technologie, la loi ou lorsque des événements catastrophiques surviennent. Ne vous fiez pas indûment aux renseignements prospectifs. Par ailleurs, toute déclaration à l’égard de sociétés ne constitue pas une promotion ou une recommandation d’achat ou de vente d’un titre quelconque.