Commentaire 1T 2017 – Équipe des actions et du revenu mondiaux Mackenzie | Placements Mackenzie

Commentaire 1T 2017

Équipe des actions et du revenu mondiaux Mackenzie

Tour d’horizon du marché

  • Au premier trimestre de 2017, le Fonds mondial de dividendes Mackenzie a rapporté 7,4 %. En comparaison, l’indice MSCI Monde rendement total (en $ CA) a affiché un rendement de 5,3 %. Le portefeuille a bénéficié de sa sélection d’actions aux États-Unis et dans les services financiers. La sélection d’actions en France et dans les technologies de l’information a quelque peu nui au rendement.
  • Le Fonds américain de dividendes Mackenzie a affiché un rendement de 8,0 % au premier trimestre de 2017 et un rendement de 18,0 % annualisé, depuis sa création. En comparaison, l’indice S&P 500 de rendement total au quatrième trimestre a produit 5,0 % et 17,8 % annualisé depuis la création du fonds. La sélection d’actions dans la consommation discrétionnaire et la consommation courante a le plus contribué au rendement pendant le trimestre.
  • Les marchés financiers partout dans le monde étaient plus ou moins uniformément en hausse pendant le premier trimestre de 2017. Le marché boursier américain, après avoir été propulsé par l’élection de Donald Trump en novembre, en l’attente de modifications législatives immédiates et radicales par le Congrès contrôlé par les républicains, a ralenti quelque peu après la fin février. L’incapacité du président d’abroger et de remplacer la loi sur les soins abordables (Obamacare), ainsi que la possibilité de plus en plus faible que toute législation sur la réforme fiscale ou les dépenses d’infrastructure soit promulguée avant la pause du Congrès en août a refroidi les « esprits animaux » du marché. Et malgré la rhétorique, les investisseurs commencent à réaliser que même si Trump fait publiquement pression sur les sociétés cotées aux États-Unis (ou tente de leur faire honte?) afin qu’elles recentrent leurs efforts pour réanimer leurs capacités de fabrication au pays, la mondialisation est un fait accompli. Aucun montant d’investissements ne sera en mesure de transformer le Midwest américain en Delta de la rivière des Perles. De fait, la taille du réseau de logistique et de traitement de la région est tellement importante que même des fabricants de vêtements et de chaussures comme Nike qui ont déplacé leur production vers le Vietnam continuent d’expédier leurs produits à Shenzhen avant leur expédition aux États-Unis ou en Europe afin de les inclure dans la chaîne d’approvisionnement!
  • À l’extérieur de l’Amérique du Nord, nous avons observé des signes encourageants de croissance. En Asie, la Banque du Japon a augmenté ses estimations de croissance du PIB au cours des derniers mois, et la Chine a vu une accélération de sa production et des investissements industriels, même si le gouvernement est allé de l’avant avec des réformes de l’offre avec la fermeture de capacité redondante dans les industries lourdes comme l’acier et le ciment. La transition d’une économie axée sur les exportations à une économie axée sur les consommateurs continue de progresser. Les marchés européens ont produit de meilleurs résultats que les marchés américains au premier trimestre de 2017, car la zone euro affiche une amélioration économique continue. Le chômage continue de reculer et est passé d’un sommet de 12 % il y a quatre ans à 9,5 % récemment, car les indices de l’emploi des directeurs d’achat (PMI) pour l’Allemagne et la France ont été supérieurs à 50. Le sentiment des consommateurs et des entreprises se rapproche des sommets d’avant la crise financière mondiale. Nous croyons que le spectre imminent des élections en France et en Allemagne limitera les hausses jusqu’à ce que nous connaissions les résultats des scrutins. Comme nous l’avons observé l’an dernier, les marchés ont une drôle de façon de nous garder alertes lorsqu’il est question d’événements aussi imprévisibles. Notre travail en tant que responsable de la répartition du capital n’est pas de tenter de prédire les résultats de tels événements (ce qui s’est avéré futile même pour les prévisionnistes les plus réputés), mais de laisser le marché faire son travail et de tirer avantage de bouleversements dans les prix qui résultent de tels résultats. Nous avons en main notre liste de sociétés productrices de dividendes et nous sommes prêts.

Qu’est-ce qui a apporté une contribution positive au rendement?

  • La vigueur de Broadcom pendant le trimestre a été attribuable à l’acquisition de Brocade. Fidèle à son modèle, Broadcom s’est présentée pour sauver la société lorsque la direction de Brocade a fait fausse route. Brocade possède un secteur de fibres traditionnel appelé Fiber Host Bus Adapters. Ces fibres sont utilisées pour connecter les dispositifs de stockage aux systèmes hôtes. Ce secteur a été très rentable pour Brocade. Toutefois, sa croissance a ralenti et est maintenant très inférieure à dix pour cent. Pour accélérer la croissance, Brocade s’est lancée dans les réseaux IP pour tenter de prendre des parts de marché à Cisco. Selon nous, il s’agissait d’une tentative déraisonnable et d’une mauvaise appropriation de capital. Broadcom a été heureuse d’acheter l’entreprise traditionnelle et a annoncé son projet de vendre le secteur de réseaux, car Cisco est un bon client de Broadcom dans d’autres segments. L’entente apportera une contribution de 10 à 15 % aux bénéfices de Broadcom. La société continue d’être un titre de base du Fonds mondial de dividendes Mackenzie.
  • Apple a offert un rendement de plus de 20 % au dernier trimestre en raison de ses résultats trimestriels solides, après que son concurrent le plus rentable (Samsung) a subi d’importantes pertes en raison d’un retrait de produits du marché. Même si les investisseurs s’attendent à ce que la demande refoulée entraîne des ventes solides d’iPhone 8 plus tard cette année, ils tiennent aussi compte des activités de logiciels et de services de la société qui devraient représenter une part de plus en plus grande de leurs bénéfices au cours des années à venir. Tim Cook a fixé un objectif de ventes de 50 milliards de dollars pour ce segment d’ici 2021, comparativement à un plus de 10 milliards de dollars il y a cinq ans.
  • Hang Lung Properties Ltd, un propriétaire immobilier et exploitant de centres commerciaux haut de gamme en Chine, a aussi affiché une bonne reprise au cours du trimestre, car la société a connu une amélioration de ces ventes de détail dans les villes de première et de deuxième catégories, et le taux d’occupation a légèrement augmenté.

Qu’est-ce qui a nui au rendement?

  • Les prix du pétrole se sont affaiblis au premier trimestre, tout comme la frénésie des marchés causée par Trump (« Trump trade »), parce que les investisseurs s’inquiètent de la capacité de l’OPEP de coordonner efficacement les baisses de production parmi ses pays membres. Évidemment, nos deux seuls titres entièrement de l’énergie, Occidental Petroleum et Schlumberger, ont affiché des rendements décevants. Northern Trust, un dépositaire de fonds et gestionnaire pour les clients extrêmement fortunés, a aussi entravé le rendement, car des coûts plus élevés que prévu ont fait reculer les marges sous les attentes pendant le trimestre. Les thèses restent inchangées et nous conservons notre position dans les trois sociétés.

Quels changements avez-vous apportés au Fonds mondial de dividendes Mackenzie?

  • Le Fonds a ajouté une nouvelle position dans Philips NV de la fin de 2016 jusqu’au premier trimestre de 2017. La plupart des gens connaissent Philips en tant que fournisseur d’ampoules électriques et de téléviseurs. En fait, la société s’est complètement transformée au fil des ans, et a vendu son secteur audiovisuel il y a près d’une décennie. À la fin de 2015, la société a détaché son secteur de l’éclairage (LIGHT.NA à la bourse Euronext d’Amsterdam, toujours détenue à 50 % par Philips), et en décembre, elle a vendu son secteur d’éclairage automobile à des capitaux privés pour 1,5 milliard de dollars américains. Dans l’ensemble, sous la direction de Frans Van Houten, chef de la direction, la société a vendu plus de la moitié de ses secteurs d’activité – une décision pour le moins importante pour une société européenne en exploitation depuis 125 ans. Il en résulte une société qui s’est transformée d’un conglomérat tentaculaire en une société beaucoup plus petite et axée sur les soins de santé (si on peut considérer petite une société avec des ventes de 17 milliards d’euros) avec des positions de chef de file dans tous ses principaux segments. La « nouvelle » société Philips est un des trois principaux joueurs mondiaux dans l’imagerie diagnostique (IRM, ultrason, traitement guidé par l’image), l’informatique de santé (suivi à distance des soins aux malades et de l’unité des soins intensifs) et une gamme de soins personnels, des brosses à dents électriques (Sonicare) aux produits de soins pour homme en passant par les purificateurs d’air. Nous croyons que la société continue d’offrir plusieurs centaines de points de base d’occasions de marge, tandis qu’elle allège ses activités et se recentre sur ses activités de base, dont la vaste majorité devrait venir d’elle-même et requiert très peu de coopération du marché pour réussir. En fin de compte, nous croyons qu’une société plus centrée avec des marges plus élevées qui se concentre sur les marchés finaux en croissance rapide et plus prévisible mérite de se négocier à un cours supérieur à ce qui est demandé pour un conglomérat industriel.
  • Sabre Corp Holdings exploite un important système mondial de distribution (SMD) pour les achats liés aux voyages. Le système est utilisé par 350 000 agents de voyage, 400 compagnies aériennes, 100 000 hôtels, 25 marques de location de voitures, 50 transporteurs ferroviaires et 14 croisiéristes partout dans le monde. Le système a été créé par American Airlines en 1964 lorsque la société cherchait à automatiser ses systèmes de réservation. La société s’est séparée d’American Airlines en 2000. Le SMD permet aux clients (les agents de voyage) d’accéder aux places disponibles et d’en réserver. La société facture ensuite des frais à l’acheteur et au vendeur lorsque la réservation est effectuée. Après sa séparation d’American Airlines, la société a commencé à investir dans des extensions de sa marque, qui incluent des systèmes de réservation de compagnies aériennes et d’hôtels. De façon semblable au SMD, la base de données en temps réel, des frais de transaction sont engagés par le vendeur du vol ou de l’hôtel lorsque la réservation est effectuée. De plus, tout comme pour les agences de cotation des titres, les clients utilisent au moins deux systèmes de réservation, et 70 % d’entre eux en utilisent plus de deux. La société connaît une croissance conforme à l’augmentation des miles-passagers, soit un taux de croissance de près de dix pour cent au cours des quelques dernières décennies. Les coûts associés au passage à un autre réseau de voyages sont très élevés, ce qui entraîne des revenus récurrents de 91 %. Sabre occupe une part de marché de 50 % aux États-Unis et en Amérique latine et une part mondiale de 36 %. La société gruge des parts de marché à Amadeus, son concurrent en place en Europe, et Amadeus tente de faire de même en Amérique du Nord, ce qui est positif pour Sabre parce que les frais de réservation sont légèrement plus élevés en Europe qu’en Amérique du Nord. La société a un nouveau chef de la direction qui a présenté un plan musclé de dépenses d’immobilisations pour les deux prochaines années, ce qui a créé une occasion pour les actions. Les investisseurs ont été préoccupés par le capital privé qui exploitait l’entreprise pour obtenir de l’argent et ignorait les investissements en capital. Nous ne croyons pas que la situation est telle; toutefois, tout signe en ce sens peut faire pression sur les actions. À l’évaluation actuelle, nous croyons que le cours des actions de la société en tient compte. Nous trouvons que Sabre possède des revenus récurrents importants, des taux de croissance organique moyens à un chiffre et une évaluation attrayante.
  • Pendant le trimestre, les sociétés que le Fond a vendues incluent Pfizer Inc., le géant pharmaceutique, et Patterson Companies, un distributeur de produits dentaires et vétérinaires, que nous avons simplement remplacé par ce que nous estimons être de meilleures occasions à moyen et à long terme. Les deux sociétés restent sur la liste de rêve de l’équipe des dividendes. 

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les taux de rendement indiqués correspondent au rendement annuel composé historique total au 31 mars 2017 et tiennent compte des variations de la valeur unitaire et du réinvestissement de toutes les distributions, exclusion faite des frais d’acquisition, frais de rachat, frais de distribution, autres frais accessoires ou impôts sur le revenu payables par tout investisseur et qui auraient réduit le rendement. Les fonds communs ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Le rendement de l’indice ne tient pas compte de l’incidence des frais, commissions et charges payables par les investisseurs dans des produits de placement qui cherchent à reproduire un indice.

Ce document renferme des renseignements prospectifs fondés sur des prévisions d’événements futurs au 31 mars 2017. Corporation Financière Mackenzie ne mettra pas nécessairement à jour ces renseignements en fonction de changements parvenus après cette date. Les énoncés prospectifs ne garantissent en rien les rendements futurs, et les risques et incertitudes peuvent souvent amener les résultats réels à différer de manière importante des renseignements prospectifs ou des attentes. Parmi ces risques, notons, entre autres, des changements ou la volatilité dans les conditions économiques et politiques, les marchés des valeurs mobilières, les taux d’intérêt et de change, la concurrence, les marchés boursiers, la technologie, la loi ou lorsque des événements catastrophiques surviennent. Ne vous fiez pas indûment aux renseignements prospectifs. Par ailleurs, toute déclaration à l'égard de sociétés ne constitue pas une promotion ou une recommandation d'achat ou de vente d'un titre quelconque.

Le contenu de ce commentaire (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d’assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation.

Dans la mesure où le fonds a recours à une couverture de risque de change, le rendement est exprimé dans la devise du pays étranger et la couverture procurera au fonds des rendements qui correspondent approximativement à ceux obtenus par un investisseur à l'étranger qui effectue des placements dans sa devise locale.

Le 26 juillet 2013, le Dividendes mondiaux fonds a modifié son mandat d’investissement dans les titres de participation et les titres à revenu fixe de sociétés qui exercent des activités principalement liées à l’infrastructure pour investir principalement dans les titres de participation de sociétés partout dans le monde qui versent ou devraient verser des dividendes. Le rendement antérieur a été obtenu dans le cadre des objectifs précédents.

Les porteurs du Fonds enregistré américain de dividendes Mackenzie ne peuvent le détenir que dans certains régimes enregistrés dont les titulaires doivent être des résidents du Canada ou des États-Unis aux fins de l’impôt, comme expliqué plus en détail dans le prospectus simplifié du fonds.