Perspectives sur le fonds : Mise en contexte du recul des marchés en 2018 | Placements Mackenzie

Perspectives sur le fonds : Mise en contexte du recul des marchés en 2018


À retenir

  • Depuis la fin de la crise financière mondiale en 2009, les marchés boursiers ont subi des pertes de 5 % ou plus à douze reprises, plus récemment en 2018.
  • C'est en période de liquidation sur les marchés que la gestion professionnelle des placements peut offrir la plus grande valeur aux investisseurs et à leurs conseillers, en partie grâce à une protection contre les pertes.
  • Sur 11 de ces 12 périodes de repli, le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a moins reculé que les marchés, réalisant également une surperformance d’environ 460 points de base en moyenne.

Depuis le début de 2018, les marchés boursiers ont connu une poussée spectaculaire de la volatilité et de faibles rendements jamais atteints depuis de nombreuses années dans toutes les régions. Les marchés ont atteint un sommet à la fin janvier et sont tombés à leur niveau le plus faible à date le 9 février. Au cours de cette période, l’indice MSCI Monde a chuté d’environ 7 % en CAD (d’après les niveaux de fin de journée). Bien que ces chiffres ne suffisent pas pour évoquer une correction technique (c.-à-d. un recul de 10 %), une telle évolution a largement suffi pour que les investisseurs s’inquiètent de l’état des marchés, et même de la capacité des gestionnaires de fonds à réaliser des performances supérieures en ces temps volatils. L’équipe Mackenzie Ivy estime qu’au cours de ces périodes la surperformance est particulièrement importante, et nous sommes reconnus pour notre capacité à protéger le capital des investisseurs pendant les périodes les plus difficiles.

Des rendements négatifs de 7 % en environ deux semaines représentent assurément une évolution significative, et nous comprenons fort bien les inquiétudes que de tels chiffres peuvent susciter. Néanmoins, les mouvements des marchés d’une telle envergure sont plus fréquents qu’on ne pourrait l’imaginer. Depuis la fin de la crise financière mondiale en 2009, les marchés ont subi des pertes de 5 % ou plus à douze reprises. Au cours de ces périodes, les marchés ont connu une correction technique en CAD seulement quatre fois, et ils ont reculé en moyenne de 8,7 % (graphique 1).

Période de contraction Rendement de l’indice MSCI Monde (%)
13/01/2010 15/02/2010 -6,34
15/04/2010 09/06/2010 -11,62
20/02/2011 19/08/2011 -15,66
02/04/2012 18/05/2012 -8,36
21/05/2013 20/06/2013 -5,67
22/01/2014 03/02/2014 -5,36
14/09/2014 16/10/2014 -6,06
12/04/2015 06/05/2015 -5,07
05/08/2015 29/09/2015 -10,06
29/12/2015 11/02/2016 -11,87
04/06/2017 07/09/2017 -8,36
23/01/2018 08/02/2018 -7,05
Moyenne -8,65
* Source : Morningstar au 9 février 2018

Bien que peu de ces périodes de contraction constituent des corrections « techniques » pour l’indice MSCI Monde en CAD, et qu’aucune d’entre elles ne puisse être considérée comme étant un marché baissier technique (c.-à-d. des pertes de plus de 20 %), de telles périodes servent à rappeler aux investisseurs que les marchés se contractent de temps à autre, et parfois de façon spectaculaire. C’est à notre avis lors de telles périodes que la gestion professionnelle des placements peut offrir la plus grande valeur aux investisseurs ET à leurs conseillers, et le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy se démarque par la surperformance qu’il a régulièrement réalisé au cours de ces périodes (graphique 2).

Graphique 2 : Pires périodes de performance après la crise financière mondiale

* Source : Morningstar au 9 février 2018

Durant ces 12 périodes de contraction de l’après-crise, la catégorie Actions mondiales Morningstar* a globalement évolué au même rythme que l’indices MSCI Monde, reculant plus que les marchés une fois seulement et affichant une surperformance d’environ 90 points de base en moyenne. Le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy a quant à lui perdu plus de terrain que le marché 11 fois sur 12 et réalisé une surperformance moyenne d’environ 460 points de base (graphique 3). Cet important contraste entre l’équipe Ivy et nos concurrents se remarque tout au long des cycles du marché et nous estimons qu’il compte parmi nos avantages concurrentiels à long terme.

Périodes de contraction Rendement excédentaire du Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy Rendement excédentaire de la Catégorie Actions mondiales Morningstar
13/01/2010 15/02/2010 5,0 % -1,2 %
15/04/2010 09/06/2010 6,5 % -1,5 %
20/02/2011 19/08/2011 14,3 % -0,9 %
02/04/2012 18/05/2012 5,0 % -0,4 %
21/05/2013 20/06/2013 3,2 % -0,7 %
22/01/2014 03/02/2014 1,7 % -1,1 %
14/09/2014 16/10/2014 2,7 % 0,5 %
12/04/2015 06/05/2015 0,5 % -1,0 %
05/08/2015 29/09/2015 6,1 % -1,0 %
29/12/2015 11/02/2016 9,2 % -1,3 %
04/06/2017 07/09/2017 -2,5 % -1,8 %
23/01/2018 08/02/2018 4,0 % -0,2 %
Moyenne 4,6 % -0,9 %
* Source : Morningstar au 9 février 2018

En septembre 2017, nous avons publié un article sur les valorisations des marchés boursiers mondiaux et soulevé la possibilité que ces marchés puissent reculer jusqu’à 20 % si les marchés se contractaient jusqu’à leur moyenne à long terme1. Depuis, les marchés ont continué à monter en flèche, jusqu’à la dernière contraction. Étant donné que les marchés ont globalement progressé à partir des planchers atteints lors de la crise financière mondiale, les investisseurs n’ont pas beaucoup réfléchi à la protection contre les baisses et à l’incidence de ces pertes sur leur portefeuille.

Aujourd’hui, alors que les marchés sont résolument à la baisse, les investisseurs se posent à juste titre des questions sur la résilience de leur portefeuille et ils se demandent ce qu’il en sera de leurs fonds. Nous ne savons pas où se trouve la juste valeur dans ce marché, ni où se trouve le niveau le plus bas de l’univers des actions mondiales. Nous savons par contre que les marchés pourraient reculer encore bien davantage avant d’atteindre les moyennes historiques, et les investisseurs qui ont tiré profit de fonds axés sur la participation à la hausse seraient bien avisés d’attribuer des sommes à des fonds dont la performance est en partie attribuable à la protection contre les baisses.

Graphique 4

* Source : Morningstar du 16 octobre 1992 au 31 janvier 2018.

L’équipe Mackenzie Ivy met sans cesse l’accent sur la croissance prudente de votre capital à long terme. En achetant à des prix raisonnables des sociétés qui présentent de bonnes perspectives de croissance – de façon structurée et disciplinée – nous sommes en mesure de régulièrement surclasser nos homologues et l’indice de référence au fil du temps.

Communiquez avec votre conseiller pour savoir comment le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy peut munir votre portefeuille d’une protection contre le risque de baisse.

Au 31 janvier 2018 1 an 3 ans 5 ans 10 ans
Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F 4,2 % 4,2 % 11,2 % 8,5 %
Indice MSCI Monde Rendement total ($ CA) 18,4 % 10,6 % 16,4 % 8,5 %
Catégorie Actions mondiales Morningstar 16,7 % 8,5 % 12,9 % 6,9 %

* Le classement par centile provient de Morningstar Research Inc., une firme de recherche indépendante, en fonction de la catégorie Actions mondiales de Morningstar, et reflète le rendement du Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, Série F pour les périodes de [1, 3, 5 et 10 ans] au 31 janvier 2018. Les quartiles divisent les données en quatre groupes de tailles égales. Exprimé en termes de rang (1, 2, 3 ou 4), le classement par quartile montre comment un fonds s’est comporté comparativement à d’autres fonds de sa catégorie et est sujet à modification chaque mois. Le nombre de fonds d’actions mondiales auxquels le Fonds d’actions étrangères Mackenzie Ivy, série F, est comparé pour chaque période est comme suit : un an – 1 564 fonds; trois ans – 1 052 fonds; cinq ans – 750 fonds; 10 ans – 386 fonds.

1 https://www.mackenzieinvestments.com/fr/investment-teams/mackenzie-ivy-team/commentary/global-equity-valuations

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les taux de rendement indiqués correspondent au rendement annuel composé historique total au 31 janvier 2018 et tiennent compte des variations de la valeur unitaire et du réinvestissement de toutes les distributions, exclusion faite des frais d’acquisition, frais de rachat, frais de distribution, autres frais accessoires ou impôts sur le revenu payables par tout investisseur et qui auraient réduit le rendement. Les fonds communs ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Ce document renferme des renseignements prospectifs fondés sur des prévisions d’événements futurs au 31 janvier 2018. Nous ne mettrons pas nécessairement à jour ces renseignements en fonction de changements parvenus après cette date. Les risques et incertitudes peuvent souvent amener les résultats réels à différer de manière importante des renseignements prospectifs ou des attentes. Parmi ces risques, notons, entre autres, des changements ou la volatilité dans les conditions économiques et politiques, les marchés des valeurs mobilières, les taux d’intérêt et de change, la concurrence, les marchés boursiers, la technologie, la loi ou lorsque des événements catastrophiques surviennent. Ne vous fiez pas indûment aux renseignements prospectifs. Par ailleurs, toute déclaration à l'égard de sociétés ne constitue pas une promotion ou une recommandation d'achat ou de vente d'un titre quelconque. Le contenu de ce document (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d’assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation.