Commentaire 1T 2018 – Équipe des ressources Mackenzie | Placements Mackenzie

Commentaire 1T 2018

Équipe des ressources Mackenzie

Faits saillants

  • La croissance mondiale synchronisée s’est maintenue pendant le premier trimestre de 2018 malgré une certaine modération des taux de croissance depuis des niveaux élevés à la fin de 2017.
  • Les prix du pétrole ont réagi de façon positive à un recul contre-saisonnier des stocks pendant le premier trimestre. Nous continuons de nous attendre à une importante réévaluation si les prix actuels se maintiennent.
  • Les marchés boursiers ont été volatils pendant le trimestre, en partie en raison de préoccupations relatives à la résurgence de l’inflation et au rythme du resserrement monétaire dans un monde après l’assouplissement quantitatif, tant aux États-Unis qu’en Europe.

Tour d’horizon du marché

  • La croissance mondiale synchronisée s’est maintenue pendant le premier trimestre de 2018 malgré une certaine modération des taux de croissance depuis des niveaux élevés à la fin de 2017. Nous croyons que le deuxième trimestre de 2018 devrait offrir une confirmation que cette modération pouvait largement être attribuée aux effets saisonniers dans l’hémisphère nord et qu’une reprise au printemps est possible.
  • Jusqu’à présent, le resserrement des marchés de l’emploi n’a entraîné qu’une légère augmentation des salaires. Toutefois, il semble y avoir une accélération des demandes salariales. Ainsi, les recettes fiscales devraient s’améliorer en conséquence, tandis que les investisseurs du secteur privé affichent des signes timides d’un nouveau cycle de dépenses d’immobilisation. Le tout devrait encore plus stimuler la demande pour les ressources. Les discussions tarifaires continues pourraient miner cette demande et faire en sorte que certaines sociétés retardent leurs engagements de capitaux.
  • Les marchés boursiers ont été volatils pendant le trimestre, en partie en raison de préoccupations relatives à la résurgence de l’inflation et au rythme du resserrement monétaire dans un monde après l’assouplissement quantitatif, tant aux États-Unis qu’en Europe. Historiquement, les périodes d’inflation en hausse, de bonne croissance économique mondiale et un aplatissement graduel de la courbe de rendement des obligations d’État ont entraîné une rotation au sein des marchés qui a favorisé les secteurs cycliques comme celui des ressources. Nous continuons de nous attendre à ce que le cycle économique actuel se déroule en conséquence, quoiqu’à un taux de changement plus lent que normal.
  • Les prix du pétrole ont réagi de façon positive à un recul contre-saisonnier des stocks pendant le premier trimestre. La demande de pétrole, favorisée par une croissance économique mondiale solide, a causé une surprise en étant supérieure au consensus, tandis que la discipline de production de l’OPEP et de la Russie a entraîné un déficit substantiel dans les marchés. Les stocks mondiaux se situent actuellement sous la moyenne des cinq dernières années, ce qui fait en sorte que les prix du pétrole se rapprochent de notre estimation du niveau de milieu de cycle. Les actions de l’énergie constituent toujours une aubaine, selon nous, et tirent de l’arrière par rapport au prix amélioré du pétrole, tandis que le marché s’attend à une confirmation de la durabilité des prix du pétrole élevés ou à une réaction possible de l’offre. Nous continuons de nous attendre à une importante réévaluation si les prix actuels se maintiennent.

Perspectives et stratégie

  • Les principaux indicateurs mondiaux continuent d’indiquer des perspectives économiques solides, avec une augmentation des intentions de dépenses d’immobilisation en arrière-plan qui suggère encore plus de croissance à venir. L’absence actuelle d’inflation et d’accélération de la croissance des prêts suggère que le présent cycle économique pourrait se continuer. Tous ces signaux offrent un bon contexte pour la demande de produits de base à un moment où l’offre reste contenue en raison de nombreuses années d’investissements réduits. Les actions des ressources semblent largement sous-évaluées par rapport à leurs produits de base sous-jacents, particulièrement dans le secteur de l’énergie. Les gestionnaires de portefeuille continuent de suivre plusieurs indicateurs clés pour des signes avant-coureurs que le cycle pourrait atteindre sa maturité, dont l’inflexion de la croissance des salaires, l’accélération de l’inflation, l’atteinte d’un sommet dans les dépenses d’immobilisation, l’atteinte d’un sommet des ventes mondiales de maisons et de voiture, et une inversion de la courbe de rendement. Jusqu’à ce que certains de ces indicateurs se manifestent d’eux-mêmes, encore plus de croissance de l’économie mondiale devrait être attendue, ce dont les actions des ressources devraient bénéficier.

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les taux de rendement indiqués correspondent au rendement annuel composé historique total au 31 mars 2018 et tiennent compte des variations de la valeur unitaire et du réinvestissement de toutes les distributions, exclusion faite des frais d’acquisition, frais de rachat, frais de distribution, autres frais accessoires ou impôts sur le revenu payables par tout investisseur et qui auraient réduit le rendement. Les fonds communs ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Le rendement de l’indice ne tient pas compte de l’incidence des frais, commissions et charges payables par les investisseurs dans des produits de placement qui cherchent à reproduire un indice.

Ce document renferme des renseignements prospectifs fondés sur des prévisions d’événements futurs au 31 mars 2018. Nous ne mettrons pas nécessairement à jour ces renseignements en fonction de changements parvenus après cette date. Les risques et incertitudes peuvent souvent amener les résultats réels à différer de manière importante des renseignements prospectifs ou des attentes. Parmi ces risques, notons, entre autres, des changements ou la volatilité dans les conditions économiques et politiques, les marchés des valeurs mobilières, les taux d’intérêt et de change, la concurrence, les marchés boursiers, la technologie, la loi ou lorsque des événements catastrophiques surviennent. Ne vous fiez pas indûment aux renseignements prospectifs. Par ailleurs, toute déclaration à l'égard de sociétés ne constitue pas une promotion ou une recommandation d'achat ou de vente d'un titre quelconque.

Le contenu de ce commentaire (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d’assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation.