Commentaire 1T 2017 – Équipe des ressources Mackenzie | Placements Mackenzie

Commentaire 1T 2017

Équipe des ressources Mackenzie

Tour d’horizon du marché

  • Au cours du trimestre, les prix du pétrole ont reculé en raison de préoccupations relatives aux stocks élevés. Les prix du pétrole ont brièvement reculé sous la barre des 50 $ US en mars, mais ont terminé le trimestre à un peu plus de 51 $. Nos titres en portefeuille, California Resources et Whiting Petroleum, ont nettement reculé de concert avec les prix du pétrole. Ces deux sociétés restent liées aux prix de l’énergie plus élevés. Nous croyons que ces sociétés sont sous-évaluées dans un contexte de prix du pétrole à 60 $.
  • Les prix de l’or ont augmenté de plus de 100 $ US pendant le trimestre pour atteindre 1 254 $ US, ce dont nos titres en portefeuille du secteur aurifère ont bénéficié. En particulier, Randgold Resources et Pretium Resources ont apporté une contribution clé à nos fonds de ressources au cours de la période. Par contre, Detour Gold a affiché un rendement inférieur à celui du secteur des métaux précieux, car la société a dû modifier ses plans miniers futurs en raison de l’opposition à ses plans d’expansion par la communauté à long terme. Detour reste une position de base de notre fonds en raison de sa position de réserve en or de premier plan dans le secteur.  
  • Glencore a apporté une contribution positive à nos fonds de ressources pendant la période grâce au succès qu’elle a connu avec le désendettement rapide de son bilan. La direction s’est engagée à ne pas dépenser tous les flux de trésorerie sur de nouveaux projets de croissance, mais à plutôt remettre de l’argent aux actionnaires par le biais de dividendes et de rachats d’actions.
  • First Quantum, un important titre dans nos fonds depuis de nombreuses années, a bénéficié de prix du cuivre en hausse. Les mouvements de grève et autres perturbations dans l’approvisionnement ont fait en sorte que les investisseurs ont réalisé que l’équilibre entre l’offre et la demande se transformait probablement en déficit.
  • West Fraser Timber et Canfor ont bénéficié de prix du bois d’œuvre en forte hausse. L’activité de construction saisonnière solide aux États-Unis et les craintes du marché à propos d’une taxe possible dans l’industrie du bois d’œuvre aux États-Unis ont soutenu les prix pendant la période.

Perspectives et stratégie

  • L’économie américaine connaît une croissance soutenue de 2 à 2,5 %. La plupart des groupes d’âge et des catégories de revenu partagent maintenant les avantages de la reprise économique, certaines des mesures d’emploi les plus élargies affichant de nouveaux sommets des dix dernières années.
  • Les marchés émergents se sont manifestement remis de leur ralentissement de 2015. La Chine continue d’afficher un bon rendement économique, tandis que le reste des marchés émergents semblent de nouveau évoluer de concert avec la Chine : la reprise économique s’élargit pour inclure le reste du monde.
  • Les tendances de l’emploi en Europe sont à souligner. Comme nous l’avons indiqué précédemment, l’Europe suit la reprise économique des États-Unis avec deux ans de retard. Même si nous n’avons pas encore observé une inflation des salaires, d’autres gains d’emploi devraient être enregistrés et se traduire éventuellement en revenus plus élevés pour la plupart des travailleurs.
  • De façon semblable à ce qui s’est produit aux États-Unis, il devrait y avoir une modération de la politique monétaire par la Banque centrale européenne en 2017, ce qui devrait être perçu comme le reflet d’une situation en amélioration pour les trois principales économies de la zone euro.
  • Avec les économies des marchés émergents, des États-Unis et de l’Europe qui s’améliorent, l’activité économique mondiale évolue maintenant de façon synchronisée, ce qui est de bon augure pour les produits de base. Ce point de vue est confirmé par les indices des directeurs d’achat systématiquement en hausse partout dans le monde, ce qui historiquement a été un indicateur fiable de l’activité économique et de la demande pour les produits de base futures.
  • Avec les produits de base qui se négocient à des niveaux de début au milieu du cycle, et les indices des directeurs d’achat en hausse partout dans le monde, la possibilité de prix des produits de base en hausse s’améliore. Toutefois, nous tenons à rappeler que les prix en hausse dépendent d’une bonne demande (à savoir une bonne activité économique), car seule une augmentation de la consommation permettra aux stocks de descendre à des niveaux assez faibles pour entraîner une hausse des prix.
  • Par ce qui est du marché du pétrole, après une hausse surprise de la production par l’OPEP à la fin 2016, nous nous attendons à une stabilisation de l’offre au deuxième et au troisième trimestre. En combinaison avec des tendances de demande favorables dans la plupart des marchés, les stocks de pétrole devraient baisser tout au long de l’année.
  • La croissance de l’offre de gaz naturel sur douze mois est devenue négative après plusieurs années de croissance positive. Même si nous nous attendons à un retour de la croissance de l’offre plus tard au quatrième trimestre de 2017, nous nous attendons aussi à ce que la demande de gaz naturel équivaille à environ une ou une fois et demie la croissance du PIB pour 2017 et 2018 en raison de l’utilisation, des exportations mexicaines et de la croissance du gaz naturel liquéfié. Le tout soutient des prix supérieurs à 3 $ à moyen terme. L’exposition du fonds continue d’être plus grande que la pondération de l’indice repère pour les producteurs de gaz naturel.
  • Les prix du bois d’œuvre ont nettement augmenté pendant le trimestre, le reflet des mises en chantier toujours solides aux États-Unis, mais aussi d’une modération de la production de bois d’œuvre par les scieries canadiennes en l’attente de la possibilité de l’imposition de droits à l’exportation.
  • Aux États-Unis, les tendances en matière d’inflation continuent d’augmenter (de 1,95 % à 2,15 %), de façon conforme à la croissance des salaires. Toutefois, les rendements obligataires nominaux ont aussi accéléré (de 1,78 % avant l’élection américaine à 2,39 % à la fin du trimestre pour les obligations du Trésor américain à 10 ans). Les rendements réels, nets/nets restent légèrement en territoire positif et ce, depuis l’élection du président Trump, ce qui freine les prix de l’or. Par le passé, l’or a produit un rendement limité lorsque les rendements obligataires réels étaient positifs. Nous croyons néanmoins que les banques centrales continueront de tenter de garder les taux sous les niveaux normaux afin de favoriser l’expansion économique, ce qui offre la possibilité que les attentes en matière d’inflation commencent à être supérieures aux rendements obligataires à 10 ans et entraînent les actifs durables, comme l’or, en hausse, et les actifs titres, comme les obligations, en baisse.
  • En résumé, après une hausse rapide depuis des niveaux très faibles en 2016, la plupart des produits de base atteignent maintenant des prix tout juste inférieurs aux prix moyens. Cependant, dans un contexte d’activité économique mondiale stable, nous nous attendons à ce que des prix plus élevés soient absorbés et à une réduction des stocks. Le deuxième trimestre de 2017 devrait entraîner la perspective de stocks nettement plus faibles, et le besoin d’offrir des prix d’incitation pour stimuler l’offre. Ce contexte a par le passé été un bon précurseur de rendements solides pour les ressources naturelles. Le portefeuille reste bien diversifié dans les secteurs de l’énergie et des matériaux. Comme toujours, le portefeuille reste construit avec des sociétés qui génèrent des flux de trésorerie durables solides disponibles pour la croissance ou le rendement du capital. 

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les taux de rendement indiqués correspondent au rendement annuel composé historique total au 31 mars 2017 et tiennent compte des variations de la valeur unitaire et du réinvestissement de toutes les distributions, exclusion faite des frais d’acquisition, frais de rachat, frais de distribution, autres frais accessoires ou impôts sur le revenu payables par tout investisseur et qui auraient réduit le rendement. Les fonds communs ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Le rendement de l’indice ne tient pas compte de l’incidence des frais, commissions et charges payables par les investisseurs dans des produits de placement qui cherchent à reproduire un indice.

Dans la mesure où le fonds a recours à une couverture de risque de change, le rendement est exprimé dans la devise du pays étranger et la couverture procurera au fonds des rendements qui correspondent approximativement à ceux obtenus par un investisseur à l'étranger qui effectue des placements dans sa devise locale.

Ce document renferme des renseignements prospectifs fondés sur des prévisions d’événements futurs au 31 mars 2017. Corporation Financière Mackenzie ne mettra pas nécessairement à jour ces renseignements en fonction de changements parvenus après cette date. Les risques et incertitudes peuvent souvent amener les résultats réels à différer de manière importante des renseignements prospectifs ou des attentes. Parmi ces risques, notons, entre autres, des changements ou la volatilité dans les conditions économiques et politiques, les marchés des valeurs mobilières, les taux d’intérêt et de change, la concurrence, les marchés boursiers, la technologie, la loi ou lorsque des événements catastrophiques surviennent. Ne vous fiez pas indûment aux renseignements prospectifs. Par ailleurs, toute déclaration à l'égard de sociétés ne constitue pas une promotion ou une recommandation d'achat ou de vente d'un titre quelconque.

Le contenu de ce commentaire (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d’assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation.