L’administration Trump ne saurait éviter les conséquences de la dette américaine | Placements Mackenzie

Info-flash sur le marché

L’administration Trump ne saurait éviter les conséquences de la dette américaine

Par Paul Musson, gestionnaire de portefeuille et chef de l’équipe Mackenzie Ivy


Photo of Paul Musson
Paul Musson
Chef de l'équipe Mackenzie Ivy

Avant la tenue des élections aux États-Unis, les « experts » de Wall Street disaient qu’une victoire de Donald Trump entraînerait un Armageddon financier à l’échelle mondiale. Toutefois, après la victoire de M. Trump, Wall Street s’est empressé d’adopter le mode « haussier » et, au moment d’écrire ces lignes, les marchés boursiers sont une fois de plus dans la course. Il est encore tôt et les marchés risquent toujours de subir un recul important par suite du balayage républicain, mais pour l’instant, les marchés se concentrent sur les aspects de la plateforme susceptibles de mener à une croissance économique plus forte, au moins dans une optique allant du court au moyen terme.

La réduction des impôts, l’atténuation de la loi Dodd-Frank (réduction de la réglementation dans le secteur des services financiers), et l’ajout d’encouragements fiscaux pourrait entraîner une reprise initiale de l’activité économique aux États-Unis. Par contre, deux choses portent à réfléchir. Tout d’abord, les politiques en question pourraient avoir des effets à plus long terme sur la dette américaine qui gonfle. Ensuite, d’autres aspects de la plateforme Trump semblent recevoir peu d’attention. Trois questions d’importance sont laissées pour compte :

  1. la possibilité d’un audit du Conseil de la Réserve fédérale;
  2. la nomination possible à la Réserve fédérale de gouverneurs encore plus intransigeants; et
  3. la possibilité d’un retour d’une version moderne de la loi Glass-Steagall (établissant la distinction entre les banques de dépôt et les banques d'investissement).

Comme nous l’avons dit dans notre commentaire antérieur à l’élection, il est difficile de prédire quelles politiques deviendront lois et, advenant le cas, à quoi elles ressembleront. Il est impossible de savoir quels en seront les avantages et les répercussions. Toutefois, nous croyons que peu importe le cheminement, il ne sera pas possible d’éviter les conséquences des années de manipulation des prix par la banque centrale et d’accumulation de dettes, conséquences qui peuvent tout au plus être repoussées (au risque d’empirer les choses). Dans notre esprit, cela l’emporte sur tout le reste.

Le maintien des mesures monétaires actuelles très relâchées et la manipulation des prix des actifs pour créer un effet de richesse aurait pour résultat, à court terme, une baisse de l’incertitude et une hausse des marchés. Par contre, cela ne ferait que retarder et aggraver le moment de vérité. Aborder de front la Réserve fédérale avec un audit pourrait rapidement causer une incertitude profonde et des marchés encore plus volatils. Par ailleurs, en supposant qu’un tel audit mette un frein aux interventions de la Réserve fédérale, à long terme, nous croyons que cela serait extrêmement positif pour l’économie mondiale.

Bien entendu, il y a un bon nombre d’éléments de la plateforme Trump que nous n’avons pas abordés, tels que les tarifs potentiels sur les échanges commerciaux et la révocation du programme Obamacare, qui pourraient avoir des répercussions profondes sur l’économie et cela, de diverses façons. Nous sommes toutefois d’avis que nos portefeuilles Ivy sauront bien satisfaire nos clients. Notre approche consiste à investir dans des entreprises de grande qualité qui ne dépendent pas d’événements futurs précis et d’adopter une discipline stricte en ce qui touche ce que nous sommes disposés à payer pour ces entreprises. Nous soumettons toutes les entreprises à des tests de résistance selon les pires scénarios pour évaluer le potentiel négatif de chaque titre.

Si l’économie américaine réagit de façon positive aux politiques de l’administration Trump, nos placements devraient en profiter. D’un autre côté, en cas de répercussions sérieuses, nous croyons que nos affaires souffriront moins, dans l’ensemble, que la moyenne des entreprises. 

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Le contenu de ce commentaire (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d’assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation. Ce commentaire renferme des renseignements prospectifs fondés sur des prévisions d’événements futurs au 11 novembre 2016. Corporation Financière Mackenzie ne mettra pas nécessairement à jour ces renseignements en fonction de changements survenus après cette date.

Les énoncés prospectifs ne garantissent en rien les rendements futurs, et les risques et incertitudes peuvent souvent amener les résultats réels à différer de manière importante des renseignements prospectifs ou des attentes. Parmi ces risques, notons, entre autres, des changements ou la volatilité dans les conditions économiques et politiques, les marchés des valeurs mobilières, les taux d’intérêt et de change, la concurrence, les marchés boursiers, la technologie, la loi ou lorsque des événements catastrophiques surviennent. Ne vous fiez pas indûment aux renseignements prospectifs. Par ailleurs, toute déclaration à l'égard de sociétés ne constitue pas une promotion ou une recommandation d'achat ou de vente d'un titre quelconque.