La Minute Mackenzie : 9 juin 2017 | Placements Mackenzie

Opinions de gestionnaires

La Minute Mackenzie : 9 juin 2017

Hussein Sunderji, gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe Mackenzie Ivy, aborde les questions de portée plus large qui retiennent son attention et comment les fonds Ivy se portent sur les marchés mondiaux récents.

Afficher la transcription

HUSSEIN SUNDERJI: Si nous revenons sur l’année dernière, elle a été assez mouvementée. Dans l’ensemble, les marchés se sont plutôt bien comportés, mais il y a eu des hauts et des bas. Si nous remontons à juin dernier, il y avait le Brexit, qui a engendré beaucoup de volatilité. Pendant cette période, il nous a été possible de trouver de bonnes occasions au Japon et dans certains autres secteurs cycliques à l’échelle mondiale. Et puis en novembre, bien sûr, il y a eu les élections présidentielles aux États-Unis. À l’aube de ces élections, nous avons une fois de plus décelé de bonnes occasions au Japon, puis après les élections, sur le marché de Hong Kong. Depuis, les marchés ont enregistré d’excellents résultats, donc bon nombre de ces occasions se sont en grande partie évaporées.

Chez Ivy, nous essayons de ne pas nous concentrer sur des événements macroéconomiques particuliers. Nous souhaitons plutôt choisir des entreprises qui peuvent résister à différents types d’environnements macroéconomiques et de marché. Néanmoins, nous sommes très préoccupés par trois problèmes de portée plus large. Le premier est l’état des bilans financiers mondiaux, ceux des gouvernements et des consommateurs. Le deuxième est le niveau élevé des valorisations du marché en dépit d’une croissance mondiale en réalité assez faible. Enfin, il y a le problème de la dépendance du marché à l’égard d’une politique monétaire très accommodante, et les effets négatifs potentiels à long terme de ces politiques.

Notre philosophie de placement et la façon dont nous gérons les portefeuilles restent cohérentes. Nous essayons de trouver les entreprises de la plus haute qualité et nous cherchons à les détenir à des valorisations raisonnables. Mais aujourd’hui, compte tenu de la récente trajectoire de la plupart des marchés mondiaux et des valorisations élevées, les fonds Ivy ont en général des niveaux de liquidités élevés. Nous continuons à être patients, à chercher les occasions et à essayer de les exploiter lorsque nous les décelons afin que nous puissions fournir à nos clients des rendements supérieurs à long terme.