Vidéo Perspectives sur les marchés 1T 2019 | Placements Mackenzie

Vidéo Perspectives sur les marchés 1T 2019

Vidéo Perspectives sur les marchés 1T 2019

Visionnez cette vidéo mettant en vedette Alex Bellefleur, économiste en chef et stratège au sein de l'équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie, alors qu'il présente ses perspectives pour le 1T 2019.

Afficher la transcription

ALEX BELLEFLEUR : La volatilité accrue des marchés boursiers au 4e trimestre de 2018 est un des évènements les plus importants à être survenu sur les marchés récemment. Cette volatilité est en partie due aux craintes des investisseurs quant à la soutenabilité du cycle économique américain devant une réserve fédérale américaine qui a haussé ses taux d’intérêt quatre fois en 2018.

Déjà on a commencé à observer certains secteurs de l’économie américaine qui sont plus sensibles aux hausses de taux d’intérêt comme, par exemple, le secteur immobilier; on a commencé à observer un ralentissement de ce côté.

Donc si on combine ce ralentissement avec le ralentissement également qui est survenu en Chine l’an dernier ainsi qu’avec l’incapacité des économies de la zone euro à passer à un rythme plus soutenu de croissance économique, ça a créé plusieurs craintes pour les investisseurs et ceci s’est manifesté par les baisses dans les marchés boursiers au 4e trimestre de 2018.

Notre équipe aime présentement avoir une exposition tactique à certaines devises émergentes dont les cours ont baissé en 2018. C’est notamment le cas du peso mexicain, de la lire turque et du réal brésilien. Dans les trois cas, la sous-performance en 2018 était liée partiellement à une réserve fédérale américaine qui était très agressive dans sa normalisation des taux d’intérêt.

Ce facteur a changé dans les dernières semaines avec le président de la réserve fédérale qui a fait des commentaires beaucoup plus accommodants quant à la patience future de la réserve fédérale dans sa normalisation des taux d’intérêt. Également, il y avait une certaine dynamique interne de ces économies qui était très négative en 2018 et on a commencé à voir une amélioration dans les derniers mois.

Donc dans ce contexte, notre équipe aime avoir des positions tactiques dans ces devises émergentes dans notre fonds multistratégie de rendement absolu ainsi que dans nos portefeuilles Symétrie.

Je pense que la Chine demeure un risque pour les marchés. Les tentatives de désendettement du secteur financier qui sont survenus en Chine en 2018 ont mené à des résultats assez décevants par rapport au taux de croissance du PIB chinois. Les dirigeants chinois en même temps ont essayé de stimuler l’économie avec certaines mesures fiscales par exemple, mais les résultats ont été très mitigés en 2018.

Un ralentissement économique chinois dans les prochains mois ne représenterait pas nécessairement une surprise énorme pour les marchés car c’est déjà intégré en grande partie. Toutefois, ce qui représenterait un risque accru serait un choc provenant du secteur financier en Chine et notre équipe demeure très vigilante par rapport à ça.