Prêts à taux variable : En période de hausse des taux uniquement?

MOVIN MOKBEL : 

On pense à tort que les prêts ne sont un investissement réalisable que dans un contexte de hausse des taux. Ce point de vue accorde trop d'importance à l'aspect du taux variable qui entraîne des paiements de coupon plus élevés dans un environnement de hausse de taux, et tend à ne pas tenir compte de la composante de crédit plus importante des prêts.

Les prêts n'ont pas besoin d'une hausse des taux pour connaître un bon rendement. Il faut regarder l'historique de rendement. Au cours des 30 dernières années, nous n'avons connu que deux années négatives au cours desquelles nous avons eu plusieurs hausses et réductions de taux. Maintenant, si les taux cessent d'augmenter et commencent à baisser, les titres à revenu fixe s'en tireront généralement bien, y compris les titres à rendement élevé, et ensuite les prêts. Et cela suppose que les marchés ne sont pas en période de liquidation à cause d'une récession imminente. Aussi, vous devriez toujours jeter un coup d'œil d'abord à la composante crédit des prêts.

Nous sommes dans un marché où le prix moyen des prêts est inférieur à 96. Il reste donc potentiellement une hausse des prix plus proche de la parité, surtout parce que nous ne prévoyons pas de récession en 2019.

Prenons comme exemple notre fonds à taux variable. Son rendement est d'environ 8 %. Sa cote de crédit moyenne est de BB- comparativement à B+ pour le marché, et il détient des prêts garantis de premier rang qui se trouvent au sommet de la structure du capital, présentant les caractéristiques fondamentales de faible volatilité et de taux de récupération élevés.

J'aimerais souligner que notre fonds est doté d'un mandat souple. Nous ne nous en tenons pas aux prêts ou aux instruments de crédit. Nous devons détenir au moins 50 % de prêts à taux variable dans le fonds à tout moment. Nous y parvenons en optant pour des obligations de qualité avec un coupon à taux variable.

Aujourd'hui, nous détenons des prêts parce que nous constatons de la valeur dans cette catégorie d'actifs, et nous pouvons réduire l'exposition aux prêts si nous sommes d'avis que les marchés sont en période de liquidation, comme nous l'avons fait du troisième au quatrième trimestre.