Skip Navigation

Bilan de l’année 2020 présenté par nos experts

Comme nous nous préparons à dire adieu à l’année 2020, année que le monde préférerait oublier pour diverses raisons, nos experts en FNB évoquent les principaux faits à retenir pour les investisseurs.

 

Michael Cooke, vice-président principal, chef des FNB

Les perturbations des marchés financiers connues au début de 2020, liées à la COVID-19, ont été aussi prononcées que celles de 2008 ou de toute autre période depuis le lancement des premiers FNB en 1990. J’ai constaté encore une fois que les FNB ont réussi le test de résistance, offrant des niveaux de liquidité et de découverte des prix qui n’ont pas été vus dans bien d’autres marchés. En outre, cette année, nous avons pu voir la place croissante qu’occupent les FNB en tant qu’instruments financiers, comme en témoignent les flux de FNB record et les niveaux d’actifs gérés dans la majorité des régions.

Laurent Boukobza, vice-président, stratège en FNB

La volatilité se manifeste parfois et elle est toujours possible. Par conséquent, le portefeuille devrait être élaboré en gardant ce facteur à l’esprit et en tenant compte de la tolérance au risque, des objectifs et de l’horizon temporel de chaque investisseur.

Présentement, les indices boursiers canadiens, américains et internationaux se situent pratiquement à un niveau record. Au vu de l’évolution de la situation mondiale, je crois que cela devrait influer sur nos portefeuilles.

Depuis les quelques dernières années, je détiens des titres chinois dans mon portefeuille. Les perspectives de croissance, les données démographiques et l’ouverture du marché domestique justifient l’exposition au marché de la Chine selon notre hypothèse de placement. Je sais très bien qu’il y aura des fluctuations, mais je suis convaincu du bien-fondé de cette répartition dans mon horizon de placement.

 

Prerna Chandak, vice-présidente - Produits et stratégie FNB

La diversification du portefeuille et la patience sont des facteurs essentiels, à mon avis. Cela devient évident lorsque surviennent des événements importants sur les marchés comme ce fut le cas pendant ce qui a été une année très éprouvante sur tous les fronts. Le vieil adage voulant que la patience et la discipline soient essentiels au maintien d’un portefeuille diversifié demeure actuel.

 

Naseem Husain, vice-président, stratège en FNB

Mon expérience d’investisseur professionnel et de négociateur ayant connu la crise financière mondiale de 2007/2008 m’a appris que la volatilité va et vient. Je crois que pour les investisseurs le principe le plus important à retenir pour l’année est de « s’en tenir aux plans à long terme ». J’avoue que ma crainte de perdre de l’argent était plus forte que ma volonté de faire fructifier mon avoir. Ma stratégie a consisté à passer aux titres en espèces et à revenu fixe en vue de revenir à mon plan stratégique à long terme. Tout simplement, je me disais que « si le marché chute de 10 %, je reviendrai ». Bien entendu, c’est ce qui s’est produit et puisque j’avais déjà la liste des FNB et des actions que j’allais acheter, j’ai pu réintégrer le marché après trois tentatives pénibles en mars et avril. Ce n’est pas chose facile pour un investisseur d’acheter des titres en période de marché baissier et de voir immédiatement ces FNB ou autres actifs perdre de la valeur. Cette intégration progressive du marché m’a permis de tirer parti de la reprise rapide des marchés qui a suivi, ce qui demeure contre-intuitif et détaché des pertes causées par la pandémie tant sur le plan humain que sur le plan économique.

 

Stacey Steinberg, vice-présidente, stratège en FNB

Pour moi, la leçon tirée de la COVID19 a été le renforcement d’une conviction qui représente plus qu’un simple moment « aha ». Je l’ai constaté par moi-même, la structure des FNB a été mise à l’épreuve maintes et maintes fois (2008/2009, effondrement éclair, etc.), mais le mythe le plus fort a persisté, jusqu’à la COVID19 : la question « Comment les FNB vont-ils réagir advenant l’effondrement des marchés? » revenait souvent. Au cours des huit derniers mois, j’ai vu des conseillers constater que les FNB ont été, et continuent d’être, le véhicule de choix en période tendue. Les FNB ont été structurés en fonction des tensions sur les marchés.

 

Visionnez l’entrevue sur BNN (en anglais) avec nos experts en FNB qui présenteront les perspectives et leurs réflexions sur l’élaboration de portefeuilles robustes en période d’incertitude sur les marchés.

Innovative ETFs

ETF Insights Blog