Skip Navigation

Le rôle du facteur humain dans la santé de vos placements

Stacey Steinberg

Vice President ETFs

28 mai 2021

Pourquoi investir dans ce que vous connaissez peut s’avérer une grave erreur

On dit souvent qu’il est préférable d’investir dans ce que l’on connaît – Warren Buffett étant l’un des plus grands adeptes de ce conseil. Néanmoins, trop investir dans un secteur que vous connaissez bien peut nuire à votre santé financière. Les portefeuilles les plus sûrs et les plus performants sont en général ceux qui sont bien diversifiés. Si vous vous limitez à investir dans ce que vous connaissez, vos placements pourraient ne pas être suffisamment diversifiés et vous pourriez vous exposer à des pertes potentiellement élevées.

Par ailleurs, prendre des décisions de placement impartiales concernant le secteur dans lequel vous exercez vos activités, ou les sociétés de ce secteur, peut être bien plus difficile. Il peut être compliqué de déterminer quelles sont les meilleures sociétés dans lesquelles investir lorsque votre propre entreprise est l’une d’entre elles.

Qui plus est, lorsque les investisseurs envisagent la diversification, ils songent en général uniquement aux actifs dans leurs comptes, en négligeant leur propre capital humain. Le capital humain, c’est la valeur monétaire que nous nous attribuons, donc en fait notre occupation et le revenu qu’elle nous rapporte. Afin d’optimiser la diversification, les investisseurs doivent à notre avis envisager l’argent et le secteur d’où il provient lors de l’élaboration d’un portefeuille.

Comment investir dans ce que vous connaissez peut mener à un désastre financier

 

Pour illustrer ces propos, prenons un exemple extrême. Jeanne travaille dans l’industrie du pétrole et du gaz. Actionnaire de la société dans laquelle elle travaille, Jeanne privilégie nettement le pétrole et le gaz dans son portefeuille. Si l’industrie devait connaitre un repli qui provoquerait la fermeture de sa société et la perte de son emploi, l’exposition financière de Jeanne serait dévastatrice. Son capital humain serait anéanti, le cours des actions de son entreprise chuterait considérablement et son portefeuille pourrait perdre une grande partie de sa valeur.

En amenant ce concept plus loin, il est encore plus judicieux d’envisager d’investir dans les secteurs qui présentent le moins de corrélation avec celui dans lequel vous travaillez. Ainsi, si l’industrie ou votre entreprise devait s’effondrer, vos placements pourraient être mieux protégés.

Comment diversifier votre portefeuille en fonction de votre profession

Quels secteurs ayant le moins de corrélation avec le vôtre devriez-vous envisager pour vos placements? Nous vous présentons ci-dessous les cinq principaux secteurs au Canada. Cliquez sur celui qui s’assimile le plus avec le vôtre pour découvrir des suggestions d’autres secteurs et catégories d’actifs présentant le moins de corrélation avec le vôtre et dans lesquels vous pourriez investir afin de développer un portefeuille plus diversifié et davantage protégé contre les risques.

Le cercle intérieur de chaque graphique représente une répartition typique de l’actif des placements, à titre de comparaison. Le cercle extérieur représente la répartition de l’actif lorsque le revenu gagné dans votre profession est pris en considération*. La corrélation historique de chaque secteur est indiquée entre parenthèses.

Secteur 1 : Énergie (production et approvisionnement en carburant et électricité)

Secteur 2 : Services financiers (institutions financières telles les banques, les caisses populaires, les sociétés d’assurance ou de placement, la technologie financière et les cryptomonnaies)

Secteur 3 : Technologie (logiciel et matériel, gadgets TI, diffusion en continu, etc.)

Secteur 4 : Matières (sociétés qui produisent les matières premières nécessaires à la production de biens tels le papier, les métaux, les produits chimiques et le plastique)

Secteur 5 : Enseignement (aux divers paliers)

 

Dans ces calculs, les constantes sont que l’investisseur a 30 ans, qu’il travaillera pendant encore 30 ans, que son salaire est le salaire typique du secteur et que le calcul de la valeur actuelle utilise un taux d’actualisation de 5 % (le taux d’actualisation reflète le risque des gains futurs).

Secteur 1 : Énergie

Le cercle intérieur représente une répartition de l’actif des placements : les titres à revenu fixe canadiens correspondent à 25 %, les titres à revenu fixe américains et ex Amérique du Nord correspondent à 15 %, et les actions américaines, canadiennes, ex Amérique du Nord et des marchés émergents correspondent à 60 %.

Le cercle extérieur représente la répartition de l’actif lorsque le revenu gagné par la personne dans le secteur de l’énergie est pris en considération, faisant office de caution.

Le cercle extérieur se compose maintenant de : 90,02 % en titres à revenu fixe canadiens, 2 % en titres à revenu fixe des États-Unis et ex Amérique du Nord et 7,98 % en actions des États-Unis, du Canada, ex Amérique du Nord et des marchés émergents.

1567132-img-5-fr

Les secteurs les moins corrélés dans lesquels investir et qui pourraient fournir une meilleure diversification :

  1. Télécommunications (0,31)
  2. Consommation courante (0,34)
  3. Soins de santé (0,35)

Secteur 2 : Services financiers

Le cercle intérieur représente une répartition de l’actif des placements : les titres à revenu fixe canadiens correspondent à 25 %, les titres à revenu fixe américains et ex Amérique du Nord correspondent à 15 %, et les actions américaines, canadiennes, ex Amérique du Nord et des marchés émergents correspondent à 60 %.

Le cercle extérieur représente la répartition de l’actif lorsque le revenu gagné par la personne dans le secteur des services financiers est pris en considération, faisant office de caution.

Le cercle extérieur se compose maintenant de : 94,67 % en titres à revenu fixe canadiens, un peu plus de 1 % en titres à revenu fixe des États-Unis et ex Amérique du Nord et 4,27 % en actions des États-Unis, du Canada, ex Amérique du Nord et des marchés émergents.

1567132-img-3-fr

Les secteurs les moins corrélés dans lesquels investir et qui pourraient fournir une meilleure diversification :

  1. Services publics (0,33)
  2. Télécommunications (0,42)
  3. Énergie (0,49)

Secteur 3 : Technologie

Le cercle intérieur représente une répartition de l’actif des placements : les titres à revenu fixe canadiens correspondent à 25 %, les titres à revenu fixe américains et ex Amérique du Nord correspondent à 15 %, et les actions américaines, canadiennes, ex Amérique du Nord et des marchés émergents correspondent à 60 %.

Le cercle extérieur représente la répartition de l’actif lorsque le revenu gagné par la personne dans le secteur de la technologie est pris en considération, faisant office de caution.

Le cercle extérieur se compose maintenant de : 91,52 % en titres à revenu fixe canadiens, 1,69 % en titres à revenu fixe des États-Unis et ex Amérique du Nord et 6,8 % en actions des États-Unis, du Canada, ex Amérique du Nord et des marchés émergents.

1567132-img-2-fr

Les secteurs les moins corrélés dans lesquels investir et qui pourraient fournir une meilleure diversification :

  1. Services publics (0,16)
  2. Consommation courante (0,27)
  3. Énergie (0,37)

Secteur 4 : Matières

Le cercle intérieur représente une répartition de l’actif des placements : les titres à revenu fixe canadiens correspondent à 25 %, les titres à revenu fixe américains et ex Amérique du Nord correspondent à 15 %, et les actions américaines, canadiennes, ex Amérique du Nord et des marchés émergents correspondent à 60 %.

Le cercle extérieur représente la répartition de l’actif lorsque le revenu gagné par la personne dans le secteur des matériaux est pris en considération, faisant office de caution.

Le cercle extérieur se compose maintenant de : 84,76 % en titres à revenu fixe canadiens, 3,05 % en titres à revenu fixe des États-Unis et ex Amérique du Nord et un peu plus de 12 % en actions des États-Unis, du Canada, ex Amérique du Nord et des marchés émergents.

1567132-img-4-fr

Les secteurs les moins corrélés dans lesquels investir et qui pourraient fournir une meilleure diversification :

  1. Services publics (0,30)
  2. Télécommunications (0,39)
  3. Soins de santé (0,43)

Secteur 5 : Enseignement

Le cercle intérieur représente une répartition de l’actif des placements : les titres à revenu fixe canadiens correspondent à 25 %, les titres à revenu fixe américains et ex Amérique du Nord correspondent à 15 %, et les actions américaines, canadiennes, ex Amérique du Nord et des marchés émergents correspondent à 60 %.

Le cercle extérieur représente la répartition de l’actif lorsque le revenu gagné par la personne dans l’enseignement est pris en considération, faisant office de caution.

Le cercle extérieur se compose maintenant de : 86,54 % en titres à revenu fixe canadiens, 2,7 % en titres à revenu fixe des États-Unis et ex Amérique du Nord et 10,77 % en actions des États-Unis, du Canada, ex Amérique du Nord et des marchés émergents.

1567132-img-1-fr

Les secteurs les moins corrélés dans lesquels investir et qui pourraient fournir une meilleure diversification :

  1. Actions des services financiers (-.16)
  2. Actions de l'énergie (-.12)
  3. Actions des soins de santé (-.07)

Apprenez-en davantage sur les placements dans des secteurs moins corrélés en communiquant avec votre conseiller.

Ne manquez pas notre prochain blogue sur le capital humain, intitulé « Votre relation est-elle vraiment diversifiée? »

FNB novateurs

Blogue de perspectives sur les FNB