Perspectives sur les marchés : Les investisseurs au détail veulent avoir un impact | Placements Mackenzie

Perspectives sur les marchés : Les investisseurs au détail veulent avoir un impact


La pratique d’investir dans l’intention d’obtenir des rendements financiers concurrentiels et de susciter des retombées sociales positives n’a rien de nouveau. Depuis de nombreuses années, les Canadiens que cela intéresse cherchent à faire concorder leurs besoins en matière de placement et leurs valeurs. Ces investisseurs choisissent d’affecter des fonds à des solutions qui prennent en compte des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (« ESG »).

Au cours des dernières années, la demande de solutions durables, responsables et à impact a considérablement augmenté. De 2014 à 2016, les actifs dans les investissements socialement responsables (« ISR ») ont connu une hausse de 49,0 %, à un taux de croissance annuel composé de 22,0 %. Ce sont à la fois les particuliers et les investisseurs institutionnels qui soutiennent cette croissance. Sur le marché au détail canadien, les actifs des mandats ISR sont passés de 7,5 milliards $ en mars 2016 à 8,7 milliards en mars 2017.

Actifs sous gestion – Mandats ISR, marché au détail canadien (en milliards)

Source : Simfund en date de mars 2017

Qui est à l’origine de la demande?

Les investisseurs institutionnels se consacrent aux placements ISR depuis des années déjà. Les caisses de retraite et autres importants investisseurs institutionnels utilisent depuis longtemps des critères d’investissement durable comme déterminants clés dans la prise de décisions. Récemment, le nombre d’investisseurs particuliers qui engagent des fonds dans le secteur des ISR a augmenté. En 2014, 86,9 % des actifs mondiaux dans ce secteur étaient détenus par des investisseurs institutionnels, les investisseurs particuliers détenant le reste (13,1 %). En 2016, les placements des particuliers dans les ISR représentaient 25,7 %, près du double du niveau atteint deux ans auparavant.

La croissance du secteur des ISR est attribuable à un intérêt croissant de la part de l’ensemble des investisseurs, mais deux groupes semblent se distinguer : les femmes et la génération du millénaire. Ce sont plus particulièrement les investisseurs de la génération du millénaire à exiger que leurs avoirs aient un impact environnemental et social positif.

Dans un sondage mené en 2017 par Environics Research, parrainé par Placements Mackenzie, 75 % des investisseurs de la génération du millénaire ont déclaré qu’il est important que les conseillers offrent des investissements socialement responsables. Par ailleurs, 37 % d’entre eux ont déclaré que les fonds de placement socialement responsables représenteront une part plus importante dans leur portefeuille au cours des deux à trois prochaines années. Nos recherches révèlent également un grand intérêt de la part des femmes, 66 % d’entre elles déclarant que les fonds de placement socialement responsables représenteront une part plus importante dans leur portefeuille.

Lacune de rendement?

Les placements durables, responsables et à impact combinent deux objectifs : réaliser des rendements positifs et répondre aux défis sociaux de par le monde. Certains prétendent que les placements prenant compte des facteurs ESG impliquent des sacrifices sur le plan des rendements, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Une étude réalisée par Sebastian Rathner en 2013, comparant les fonds ISR aux fonds conventionnels, indiquait que pour près de 72 % d’entre eux, aucune différence significative n’existait sur le plan du rendement. Quant aux autres, les fonds ISR réalisaient des rendements supérieurs presqu’aussi fréquemment qu’ils n’affichaient une contreperformance.

Il est important de faire une distinction entre « sélection négative » et « intégration des facteurs ESG ». La première démarche implique l’élaboration d’une liste de titres à exclure du fait qu’ils sont réputés ne pas correspondre aux valeurs de l’investisseur. La deuxième démarche étudie les facteurs ESG dans le cadre d’une analyse fondamentale ascendante. Une étude réalisée en 2015 traitait de cette différence, constatant que « les portefeuilles constitués de titres de sociétés qui obtiennent de bons résultats à l’égard des facteurs ESG présentent des caractéristiques susceptibles de rehausser les rendements corrigés du risque. » Des analyses supplémentaires portant sur les rendements sur 15 ans « révélaient qu’orienter un portefeuille vers des titres présentant les meilleures caractéristiques ESG de leurs secteurs procurait un avantage par rapport aux portefeuilles conventionnels, alors qu’un portefeuille évitant les titres liés aux industries du tabac, de l’alcool, des jeux de hasard, des armes à feu, du domaine militaire et de l’énergie nucléaire étaient désavantagés par rapport aux portefeuilles conventionnels. »

Au fur et à mesure que des donnée plus précises et mesurables au sujet des facteurs ESG deviennent disponibles, les recherches indiquent que les sociétés qui abordent les questions clés de risque et rendement relativement aux critères ESG ont tendance à long terme à mieux réussir sur le plan financier.

Les solutions ISR de Mackenzie

Pour répondre à l’intérêt croissant des Canadiens pour les investissements socialement responsables, Mackenzie a lancé trois solutions qui effectuent des placements durables, responsables et à impact pour réaliser leurs objectifs :

  • Fonds équilibré de durabilité mondiale et d’impact Mackenzie
  • Fonds mondial de leadership d’impact Mackenzie
  • FNB mondial de leadership d’impact Mackenzie
    MWMN

Ces deux fonds intègrent des facteurs ESG dans leurs analyses des placements. Par exemple, le Fonds mondial de leadership d’impact Mackenzie cherche à investir dans des sociétés qui prônent la mixité au sein de la haute direction. Le Fonds équilibré de durabilité mondiale et d’impact Mackenzie effectue des placements dans des actions et des titres à revenu fixe en adoptant une approche souple en matière d’investissement socialement responsable.

Les solutions ISR de Mackenzie visent à générer des rendements corrigés du risque concurrentiels tout en appuyant les changements sociétaux et/ou environnementaux.

Communiquez avec votre conseiller à propos des solution ISR de Mackenzie.

NOTES

  1. Source : 2016 Global Sustainable Investment Review↩︎
  2. Source : 2016 Global Sustainable Investment Review↩︎
  3. Rathner, S. 2013. “The Influence of Primary Study Characteristics on the Performance Differential Between Socially Responsible and Conventional Investment Funds: A Meta-Analysis” Journal of Business Ethics, Vol 118, P.349-363↩︎
  4. De, I. and Clayman, M.R. 2015 “The Benefits of Socially Responsible Investing: An Active Manager’s Perspective” Journal of Portfolio management, Vol 24, No 4, P. 49-72↩︎
  5. Statman, M. and Glushkov, D. 2016 “Classifying and Measuring the Performance of Socially Responsible Mutual Funds”↩︎

Le contenu de ce document (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité. Bien que nous nous efforcions d’assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation.

Les placements dans les fonds peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion, frais de courtage et d’autres frais. Veuillez lire le SR4004 prospectus avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.