La Minute Mackenzie : 2 décembre 2016 | Placements Mackenzie

Opinions de gestionnaires

La Minute Mackenzie : 2 décembre 2016

Movin Mokbel, gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe des placements à revenu fixe Mackenzie, discute des divers facteurs qui pourraient toucher les marchés en 2017.

Afficher la transcription

Donald Trump a été élu président des États-Unis. Sa philosophie en matière d’économie consiste à investir lourdement dans les infrastructures, à réduire les impôts et à ramener les industries manufacturières aux États-Unis. Ces dépenses budgétaires devraient stimuler l’économie et elles seront financées par des emprunts additionnels du gouvernement. En conséquence, le marché tient compte de rendements des bons du Trésor plus élevés.

Nous gardons l’œil sur la Réserve fédérale le 14 décembre. Nous prévoyons une hausse, mais il faut tout de même rester à l’affût des indications venant de la Réserve fédérale sur les marchés et les politiques en matière de taux. De plus, les politiques de M. Trump et leur mise en application seront déterminantes pour les marchés au cours des deux prochains trimestres. La composition de son cabinet aura aussi des répercussions sur certains secteurs et industries. Pour finir, les secteurs de l’énergie et des produits de base, la croissance en Chine et les événements mondiaux, comme le référendum italien en fin de semaine, dimanche, auront tous une influence sur les réactions des marchés en 2017.

En fait, la situation est favorable aux prêts à taux variable comme en témoigne l’afflux important de capitaux au cours des derniers mois; 1,1 milliard de dollars tout juste la semaine dernière. La hausse des taux est bonne pour les taux variables. Et si l’économie se porte mieux, la composante du crédit sera positive. Donc, le marché des prêts devrait continuer de bien se porter en 2017. Nous avons un mandat tactique, souple, géré de façon active qui comporte un élément de rendement élevé, un taux double B faible et un rendement supérieur à 7 %.