La Minute Mackenzie : le 21 juillet 2017 | Placements Mackenzie

Opinions de gestionnaires

La Minute Mackenzie : 21 juillet 2017

Richard Wong, gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe Mackenzie Cundill, discute du renforcement du système financier mondial et des occasions pour les investisseurs.

Afficher la transcription

RICHARD WONG: Nous croyons que pendant la première moitié de l’année, de nombreux participants au marché ont fait trois erreurs de jugement à propos des marchés. La première est de croire que la croissance mondiale a ralenti; ce n’est pas le cas. La deuxième erreur est la perception qu’il n’y a pas d’inflation, donc le capital a été réinvesti dans le marché obligataire, il est retourné dans d’autres actions aux multiples élevés à faible volatilité; et la troisième erreur est la conviction que les risques géopolitiques sont de bonnes raisons de rester en espèces et de rester loin des marchés. Nous ne croyons pas que ce soit le cas.

Nous croyons que le système financier mondial se renforce effectivement. Cela est démontré par le CCAR et les résultats des tests de stress aux États-Unis, où la plupart des banques ont connu de très bons résultats. En Europe, le système financier a également remonté la pente, avec les efforts récents pour secourir les participants plus petits en Espagne et en Italie par des participants plus forts sur ce marché.

Nous voyons de meilleurs résultats aux États-Unis au cours du deuxième semestre et maintenant que les élections françaises sont derrière nous, nous voyons également que la reprise européenne a des assises beaucoup plus solides. Nous croyons que les banques centrales du monde entier vont continuer ou commencer la renormalisation dans la seconde moitié de cette année et au début de l’année prochaine. Les mesures de relance monétaire joueront un rôle moins important et il y aura plus de discussions sur les mesures de stimulation budgétaire à travers le monde.

Nous pensons que le secteur bancaire mondial est un terrain fertile pour la chasse aux aubaines et les placements de valeur en ce moment. Nous aimons les ratios de capital améliorés, le recouvrement des bénéfices, ainsi que les rendements accrus pour les actionnaires offerts par ces actions. À l’heure actuelle, environ un tiers du Fonds de valeur Cundill est investi dans des titres financiers à l’échelle mondiale. Nous trouvons également beaucoup d’actions cycliques sous-évaluées à travers le monde qui pourraient profiter de cette croissance économique accélérée qui se déroule sous nos yeux. Nous sommes très satisfaits de notre position actuelle.