La Minute Mackenzie : 15 septembre 2017 | Placements Mackenzie

Opinions de gestionnaires

La Minute Mackenzie : 15 septembre 2017

Graham Meagher, gestionnaire de portefeuille en second au sein de l’équipe Mackenzie Ivy, examine les enjeux auxquels sont confrontées les banques canadiennes, notamment les hausses de taux d’intérêt et les nouvelles technologies.

Afficher la transcription

GRAHAM MEAGHER : Récemment, la Banque du Canada a haussé son taux d’intérêt de 25 points de base. Ce fut la deuxième hausse cet été et les taux sont maintenant de 1 %. Chez Ivy, nous sommes favorables à un environnement de taux d’intérêt plus normalisé, surtout compte tenu du niveau élevé de la dette des ménages. Pour ce qui est des portefeuilles Ivy, l’impact le plus évident est sur les banques canadiennes. Par le passé, une hausse des taux a été favorable aux marges de crédit bien que d’autres facteurs entrent en jeu, comme la concurrence, les pertes de crédit et les niveaux d’endettement.

Nous sommes d’avis que l’enjeu le plus important est le rythme accéléré de l'évolution technologique. Pour les banques, il ne s'agit pas uniquement d’une nouvelle appli qui peut prendre une photo d’un chèque ou faire le suivi de vos dépenses, bien qu’il s’agisse de bonnes choses. Nous croyons qu’il s’agit d’une occasion d'examiner les processus de bout en bout et grâce à de nouveaux logiciels, à l’automatisation et à l’intelligence artificielle, de réduire ces coûts et d’offrir des produits et services sur mesure ainsi qu’une expérience de conseil davantage personnalisée.

Chez Ivy, nous sommes des investisseurs à long terme. Nous recherchons donc des sociétés de qualité ayant la culture et la prévoyance d’investir et d’innover pour l’avenir et qui réinvestissent dans cette proposition de valeur et établissent un lien de confiance avec les clients; deux avantages qu’ont les banques par rapport aux nouveaux participants.