La Minute Mackenzie : 23 février 2018 | Placements Mackenzie

Opinions de gestionnaires

La Minute Mackenzie : 23 février 2018

Selon Konstantin Boehmer, gestionnaire de portefeuille, la hausse récente des rendements des obligations d’État crée des occasions pour l’équipe des placements à revenu fixe Mackenzie.

Afficher la transcription

KONSTANTIN BOEHMER : Pour l’équipe des placements à revenu fixe, la hausse du rendement des obligations d’État a assurément été un événement majeur. Tout a débuté aux États-Unis, où les rendements ont grimpé de 50 points de base au cours des deux derniers mois. La reprise mondiale, mais aussi les réductions d’impôt aux États-Unis et l’accentuation des tensions inflationnistes sont à l’origine de cette liquidation. Les dernières données américaines de l’IPC et sur les salaires ont dépassé les attentes du marché, ce qui a entraîné une réévaluation des risques.

L’événement le plus important pour nous, membres de l’équipe des placements à revenu fixe, sera de voir comment la Fed, avec Jerome Powell à la présidence, réagira à cette hausse des risques inflationnistes. Le marché intègre déjà une hausse de 25 points de base le 21 mars, ainsi que deux hausses supplémentaires au cours des 12 prochains mois. Nous nous attendons à ce que la Fed maintienne son biais pro-croissance et permette à la croissance et à l’inflation d’aller à leur rythme avant d’appuyer sur le frein en rehaussant les taux directeurs au-delà de ce que le marché prévoit à l’heure actuelle.

La hausse des rendements n’est évidemment pas bénéfique pour la plupart des marchés des titres à revenu fixe. Pour les gestionnaires actifs que nous sommes, cela présente de nombreuses possibilités. Nous sommes, et nous continuons à être, des gestionnaires actifs sur le plan de la durée, en gérant la sensibilité de nos fonds aux taux d’intérêt et en sélectionnant les pays en fonction d’une durée courte ou longue. Dans le même ordre d’idée, certains secteurs sont mieux à même de composer avec les hausses des taux d’intérêt. Les prêts à effet de levier et les marchés émergents se sont très bien comportés lors de la récente période de volatilité. Donc, pour nous, l’augmentation de la volatilité offre une foule d’occasions, que nous chercherons à exploiter.