La Minute Mackenzie : 9 mars 2018 | Placements Mackenzie

La Minute Mackenzie : 9 mars 2018

La Minute Mackenzie : 9 mars 2018

Onno Rutten, gestionnaire de portefeuille, affirme que l’équipe des ressources Mackenzie est à la recherche d’indicateurs signalant une croissance économique mondiale supplémentaire, tout en évaluant la confiance du marché à l’égard du prix des titres du secteur des ressources.

Afficher la transcription

ONNO RUTTEN : Le cycle économique se rapproche de ses dernières étapes avec en toile de fond une forte croissance économique en Europe, en Chine, aux États-Unis et dans les marchés émergents. Les indicateurs d'activité industrielle continuent de donner à penser qu'une solide expansion économique est à prévoir. Pour investir dans les actions des ressources, c'est habituellement un moment idéal, car c'est à cette étape du cycle économique que nous obtenons normalement la plus grande partie de nos rendements.

Nous sommes à la recherche d'indicateurs signalant que l'économie a encore des capacités de croissance. L'inflation, qui a retrouvé des niveaux plus normaux, est un de ces indicateurs. Nous constatons également que certaines politiques américaines stimulent légèrement l'inflation. Pour nous, c'est là un signe que l'économie se rapproche des limites de sa capacité, sans les avoir pour l'instant dépassées, et il nous reste donc du temps pour intervenir dans ce cycle économique. L'inflation peut entraver les marchés financiers mais nous remarquons habituellement que les actions du secteur des ressources surclassent les marchés dans leur ensemble en période de hausse de l'inflation.

Les cours de la plupart des produits de base, dont le pétrole, l'aluminium, le cuivre et le bois d'œuvre, sont revenus à leurs niveaux de mi-cycle, et les ont même parfois dépassés. C'est là le résultat d'une demande solide, mais aussi d'une décennie de sous-investissement dans leur approvisionnement. Cependant, à date, la participation des actions au redressement des produits de base a été très limitée. En effet, il faut d'abord que les marchés soient confiants que ces prix puissent être maintenus pendant une période prolongée. Lorsque les marchés auront développé cette confiance, les actions des ressources seront à notre avis réévaluées, ce qui profiterait aux fonds de ressources Mackenzie.