La Minute Mackenzie : 23 mars 2018 | Placements Mackenzie

La Minute Mackenzie : 23 mars 2018

La Minute Mackenzie : 23 mars 2018

Adelaide Kim, gestionnaire de portefeuille, affirme que l’équipe des actions nord-américaines Mackenzie évalue les risques que poserait une éventuelle guerre commerciale impliquant les États-Unis pour les marchés boursiers et l’économie mondiale.

Afficher la transcription

ADELAIDE KIM : Les discussions en cours concernant d'éventuelles guerres commerciales et une montée du protectionnisme pourraient constituer un risque pour les marchés boursiers et l'économie mondiale. L'OCDE a indiqué qu'une hausse de 10 % des coûts commerciaux pourrait avoir un impact sur l'économie de l'ordre de 1 à 1,5 points de pourcentage. Nous ne savons néanmoins pas à quoi aboutiront ces discussions; le Canada et le Mexique ont été exemptés des tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium. Par ailleurs, en dépit de tout cela, l'économie mondiale reste solide, avec une hausse des volumes de 4 % d'une année à l'autre.

Gardant tout cela à l'esprit, le risque d'intensification des tensions commerciales pourrait être compensé par la vigueur continue des données économiques et de la croissance des bénéfices. Au Canada et aux États-Unis, les marchés du travail demeurent serrés mais restent bien orientés. Nous sommes conscients du fait que les valorisations des actions sont proches de l'extrémité supérieure de leur fourchette historique mais si les bénéfices continuent à augmenter et à accélérer, les multiples boursiers pourraient continuer à grimper.

Le rythme auquel la Fed opère un resserrement pourrait en fait contribuer à stimuler le déclenchement d'une récession. Bien que cela ne soit pas garant de l'avenir, l'histoire a démontré que lorsque la courbe des rendements s'inverse, signalant l'arrivée d'une récession, les marchés boursiers peuvent continuer à grimper pendant encore une année ou deux, si l'on se base sur les quatre dernières récessions. Cela dit, nos portefeuilles continuent à être pleinement diversifiés, afin de ne pas passer à côté des éventuelles occasions de croissance. Nous atténuons le risque du portefeuille en gérant des portefeuilles pleinement diversifiés, en nous concentrant sur les valorisations et en mettant l'accent sur les dividendes.