Skip Navigation

L’inflation élevée actuelle n’est pas temporaire, mais voici ce que vous pouvez faire pour vous protéger

Naseem Husain, CIM, FCSI,  

Vice-président, stratège en FNB

7 octobre 2021

« L’inflation actuelle n’est que transitoire. »

Combien de fois avez-vous entendu cela dernièrement? Tant la Banque du Canada que la Réserve fédérale américaine se sont évertuées récemment à nous convaincre que la montée en flèche de l’inflation n’est que temporaire.

Mais, ils ne parviennent pas à nous convaincre vraiment, n’est-ce pas? Si vous avez réussi à partir en vacances cet été ou si vous êtes allés au restaurant ou avez fait votre épicerie, vous savez qu’il y a de l’inflation et qu’elle est considérable.

En juillet 2021, le taux d’inflation aux États-Unis a atteint son plus haut niveau en 13 ans, soit 5,4 %, tandis qu’au Canada, le taux d’inflation de 4,1 % en août était le plus élevé depuis 18 ans1. Certaines sous-catégories, comme l’essence, les billets d’avion et les véhicules d’occasions, ont connu des augmentations encore plus importantes.

Les banques centrales estiment que la flambée actuelle de l’inflation s’explique principalement par l’augmentation de la demande, alimentée par l’ouverture des économies, ainsi que par des problèmes d’approvisionnement causés par les confinements. Bien que cela soit en partie vrai, d’autres facteurs alimentent l’inflation, comme l’augmentation des salaires, divers secteurs devant augmenter les salaires pour attirer du personnel.

Aussi, après plus de 18 mois de confinements intermittents, les gens sont prêts à dépenser plus pour profiter davantage de la vie. Nous aurons un seuil de dépenses plus élevé pendant un certain temps, étant donné les économies que beaucoup d’entre nous ont pu faire lorsque nous n’étions pas en mesure de voyager ou même de sortir.

De plus, l’offre de produits de base devrait rester faible pendant un certain temps, et la demande élevée, ce qui entraînera une hausse des prix. Pendant la première année de la COVID-19, de nombreuses mines dans le monde ont dû fermer pour des raisons de sécurité et d’absence de demande. La réouverture des mines prend du temps et peut être un processus long. Du personnel doit être réengagé et les chaînes d’approvisionnement doivent être rétablies.

La situation est semblable pour le transport des marchandises. La demande a été gelée pendant tellement longtemps, mais maintenant qu’elle est de retour, il est presque impossible de trouver de la capacité à court terme pour les conteneurs. Ces difficultés ne sont pas près de disparaître. Les fabricants mondiaux ont du mal à recevoir des matériaux, puis à expédier les produits finis. Tout cela se traduit par une diminution de l’offre et des produits plus chers.

Comment les investisseurs peuvent se protéger contre l’inflation

Les investisseurs dont la répartition habituelle des placements est de 60/40 voudront peut-être repenser leurs 40 % d’actifs à revenu fixe. Ce qui est habituellement considéré comme la partie sûre de votre portefeuille n’offre tout simplement pas les rendements sans risque auxquels les investisseurs sont historiquement habitués. Les actifs à revenu fixe canadiens ont perdu environ 2 % de leur valeur cette année. Même si vous recevez tout de même des rendements, l’actif vaut moins.

Étant donné l’excellente performance récente des actions (les marchés élargis des actions américaines et canadiennes ont tous deux augmenté d’environ 20 %2), la plupart des investisseurs devront probablement rééquilibrer leurs portefeuilles pour qu’ils soient plus proches de 70/30 que de 60/40.

La façon dont vous rééquilibrez votre portefeuille pendant les périodes d’inflation élevée est cruciale pour protéger vos avoirs et assurer la croissance de vos actifs. Lorsque vous rééquilibrerez de nouveau votre portefeuille à 60/40, vous devriez envisager plusieurs produits à revenu fixe qui se comportent généralement bien en période d’inflation. Il existe également des actifs en actions qui peuvent être particulièrement performants dans un environnement d’inflation. Voyons certains d’entre eux.

Rehausser vos actifs à revenu fixe en période d’inflation élevée

Les titres du Trésor protégés contre l’inflation (TIPS) sont un type d’obligations du Trésor émises par le gouvernement américain. Elles sont indexées sur l’inflation afin de maintenir le pouvoir d’achat de l’argent des investisseurs.

Pour ce faire, le capital des obligations est rajusté en cas de variations de l’indice des prix à la consommation. À l’échéance des obligations, les investisseurs reçoivent soit le principal ajusté, soit le principal initial (celui dont le montant est le plus élevé).

Les TIPS versent une distribution mensuelle, qui tient compte de toute augmentation de l’IPC américain. Ainsi, les montants de distributions mensuelles sont plus élevés en cas de pics d’inflation et plus faibles en leur absence. Les TIPS sont sans doute l’un des investissements à revenu fixe les plus efficaces pour contrer les effets de l’inflation et constituent l’un des rares actifs à revenu fixe à avoir enregistré de bons résultats cette année.

Les fonds à taux variable investissent dans des obligations et d’autres titres de créance qui versent un taux d’intérêt variable ou flottant. Ils peuvent atténuer le risque de taux d’intérêt et ont tendance à être moins sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt que les obligations à taux fixe. Pendant les périodes de forte inflation, le prix de ces fonds reste relativement stable, tandis que les types d’obligations traditionnelles voient leurs prix reculer pour augmenter le rendement du produit.

Le graphique ci-dessous montre comment les prêts à taux variable ont offert des rendements positifs pendant la majeure partie des 24 dernières années.
 

Pourquoi utiliser les prêts à taux variable?

Obtenir des rendements positifs tout au long du cycle des taux d’intérêt

Les investissements en revenu fixe sans contraintes ont l’avantage de ne pas être limités à une région ou à un secteur. Ils sont très souples et en mesure de réagir rapidement à l’évolution des conditions économiques afin de pouvoir offrir un rendement plus élevé, même en période d’inflation élevée.

Des actions conçues pour être performantes en périodes d’inflation élevée

L’infrastructure mondiale a historiquement fourni aux investisseurs une couverture contre l’inflation. Les rendements de l’infrastructure mondiale ont surpassé l’inflation annuelle 19 fois pendant les 22 dernières années3. Les sociétés d’infrastructure fonctionnement généralement comme des monopoles réglementés par l’État avec des barrières à l’entrée élevées. Elles possèdent des actifs tangibles qui fournissent des flux de trésorerie stables, souvent liés directement ou indirectement aux tendances de l’inflation. Par exemple, certains actifs d’infrastructure bénéficient d’ajustements contractuels des frais d’utilisation qui prévoient des augmentations annuelles fixes proches de l’inflation ou des augmentations variables liées aux variations des prix à la consommation ou à la production.

Les fiducies de placement immobilier (FPI) peuvent fournir un revenu qui présente une corrélation extrêmement faible avec les marchés obligataires et boursiers. Elles peuvent également offrir des rendements nettement supérieurs à ceux des obligations classiques en période de forte inflation (les propriétaires immobiliers peuvent augmenter les loyers et faire en sorte que les prix des baux soient liés à l’inflation).

Le graphique ci-dessous4 montre comment la croissance des dividendes des FPI dépasse considérablement l’indice des prix à la consommation et peut fournir des flux de revenus fiables même en période d’inflation.

Croissance du dividende par action des FPI par rapport à l’indice des prix à la consommation 1998 – 2018

Les placements en actions de grandes capitalisations peuvent apporter de la croissance en investissant dans des sociétés qui sont bien placées pour augmenter leurs bénéfices en période d’inflation.

Comment les placements dans des actions de grandes capitalisations comme le FINB Actions américaines grandes capitalisations Mackenzie (QUU) aident-ils à se protéger contre l’inflation? Le CFA Institute a publié le graphique ci-dessous5 qui présente les rendements mensuels des actions américaines par régime d’inflation, de 1947 à 2021. Dans tous les régimes, en moyenne, l’inflation ne semble pas avoir d’incidence négative sur les rendements.

Rendements mensuels des actions américaines par régime d’inflation, de 1947 à 2021

Voici les FNB Mackenzie qui peuvent vous aider à protéger vos placements contre l’inflation :

Revenu fixe :

Actions :

 

Obtenez de plus amples renseignements sur la façon de protéger vos placements contre l’inflation élevée. Les conseillers peuvent s’adresser à l’équipe des ventes Mackenzie, et les investisseurs peuvent communiquer avec leur conseiller financier.

______________________________________________________________

1 Source : Trading Economics, Statistique Canada en date d’août 2021

2 Au 31 août 2021

3 Source : Morningstar Direct et Bloomberg

4 Source : Nareit : REITs and inflation protection

5 Source : CFA Institute : Equities are an inflation hedge

FNB novateurs

Blogue de perspectives sur les FNB